Fimewc.com

Le SRC Kawasaki France installé en tête

Le SRC Kawasaki France installé en tête

Le 16/09/2018 à 08:20Mis à jour Le 16/09/2018 à 08:58

Après 16 h de course au Bol d’Or, où le règlement prévoit d’attribuer des points bonus aux dix premiers du classement, le Team SRC Kawasaki France empoche les 10 points du leader. En tête depuis 2 h du matin, il a désormais trois tours d’avance sur le Suzuki Endurance Racing Team et sur la Yamaha de Wepol Racing.

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Après 16 h de course au Bol d’Or, où le règlement prévoit d’attribuer des points bonus aux dix premiers du classement, le Team SRC Kawasaki France empoche les 10 points du leader. En tête depuis 2 h du matin, il a désormais trois tours d’avance sur le Suzuki Endurance Racing Team et sur la Yamaha de Wepol Racing.

La nuit a bouleversé la hiérarchie établie samedi soir. Le Team SRC Kawasaki France a repris le commandement et creusé un écart de trois tours sur la concurrence. Randy de Puniet, Jérémy Guarnoni et David Checa poursuivent leurs efforts pour tenir le Suzuki Endurance Racing Team à distance.

Alors qu’il avait pris la tête en fin de journée samedi, le Suzuki Endurance Racing Team a perdu du terrain sur la casse d’une platine repose-pied puis d’une chute. Vincent Philippe, Etienne Masson et Gregg Black ont cravaché pour revenir en 2e position.

Le champion du monde en titre 5e dimanche matin

Pour cela, ils ont du batailler avec deux équipes privées bien décidées à jouer leurs chances de podium. La Yamaha Wepol Racing avec Daniel Webb, Mathieu Lagrive et Sheridan Morais et le Bolliger Team Switzerland (Kawasaki) avec Roman Stamm, Sébastien Suchet et Jonathan Hugot, Ils sont solidement installés dans le peloton de tête et prennent respectivement la 3e et la 4e place après 16 heures de course. Ces deux équipes continuent à résister au F.C.C. TSR Honda France. Le champion du monde en titre est 5e ce matin après avoir perdu du terrain samedi soir sur une panne électrique.

Sixième, le YART Yamaha revient aussi de loin après une fuite d’huile suivie d’une chute de Niccolò Canepa. Manque à l’appel parmi les équipes officielles, Honda Endurance Racing, retardé par des problèmes moteur, et ERC-BMW Motorrad Endurance qui a abandonné après une chute en début de course.

Le Gert56 reste en tête du Superstock

Le premier équipage Superstock est toujours le Gert56. L’équipe allemande suit sans faille un tableau de marche et pointe en 7e position devant la Yamaha Viltaïs Pierret Experiences passée en EWC. Le Webike Tati Team Trick Star, vainqueur de la Coupe du monde Superstock la saison dernière, prend la 2e place Superstock en 9e position au classement devant le SET Racing (Yamaha EWC), nouvelle équipe suédoise en FIM EWC.

Le Junior Team Le Mans Sud Suzuki, en lice pour le podium Superstock, a rétrogradé au classement cette nuit suite à une chute.

0
0