Avec 30 équipages sur les 47 engagés sur 24 Heures Motos 2021, la catégorie Superstock va offrir une bagarre intense en piste pour la victoire en Coupe du Monde FIM d’Endurance. Le point sur les nouveaux acteurs du Superstock.
Après une double victoire en Coupe du Monde FIM Superstock, Moto Ain est monté en catégorie EWC. Cela laisse le champ libre à de nouvelles et nombreuses ambitions.
L’équipe italienne du No Limits Motor Team, dauphin de Moto Ain la saison dernière, occupe la place de favori même si les essais privés de mardi ont été perturbés par des soucis mécaniques. La Suzuki 44 est confiée à Luca Scassa, Alexis Masbou et Kevin Calia.
FIM EWC
Pour le pilote EWC Steinmayer, la victoire en Dunlop Superstock Trophy est un « rêve »
17/04/2022 À 18:01
Parmi les équipes remarquées la saison dernière, la concurrence est forte. BMRT 3D Maxxess Nevers confie sa Kawasaki à Anthony Loiseau, Jonathan Hardt et Julien Pilot.
Le Wójcik Racing Team 2 (Yamaha) devrait s’élancer en piste avec Marek Szkopek, Florent Tourné et Michal Filla.
JMA Motos Action Bike (Suzuki), auteur d’une belle fin de saison dernière, remet gaz en grand avec un nouveau trio de pilotes, Cyril Carrillo, Julien Bonnet et Maxime Cudeville.
Les ambitions de victoire sont aussi grandes au Team 33 Louit April Moto (Kawasaki) avec Christian Gamarino, David Sanchis et Corentin Perolari comme pour le RAC41 ChromeBurner (Honda) et son trio européen, Grégory Fastré, Wayne Tessels et Chris Leesch. Les Italiens d’Aviobike (Yamaha) sont également dans le Top10 des favoris avec Andrea Boscoscuro, Jean-Édouard Aubry et Christopher Kemmer.
Il faudra aussi surveiller deux « nouveaux » concurrents dans cette catégorie Superstock.
National Motos, équipe historique en Endurance mondiale et vainqueur des 24 Heures Motos 2006, s’engage cette saison pour la victoire en Superstock. La Honda 55 est aux mains de Stéphane Egéa, Guillaume Antiga et Kevin Trueb.
Le Team 18 Sapeurs-Pompiers CMS Motostore (Yamaha) est de retour et sera un grand animateur de la bagarre en tête avec Hugo Clère, Johan Nigon et Matthieu Lussiana.
Même si leurs machines non équipées de démontage rapide de roues les handicapent face aux motos EWC lors des arrêts au stand, les équipages Superstock sont parfois capables d’aller jouer dans le peloton de tête en course. En piste, ils sont reconnaissables à leur plaque numéro à fond rouge et leur phare à lumière jaune.
Jeudi, la première séance de qualifications donnera un aperçu des forces en présence en Superstock.
L’article Les grands enjeux du Superstock est apparu en premier sur FIM EWC.
Retrouvez plus d’articles sur Fimewc.com
FIM EWC
Le Team Yoshimura encore roi à domicile : le résumé des 24h du Mans motos
17/04/2022 À 17:29
FIM EWC
Résumé de course : victoire japonaise… à domicile pour Yoshimura SERT Motul
17/04/2022 À 17:00