CONFERENCENATIONALE
DALLAS - PHILADELPHIE: 34-14
Enfin ! Dallas attendait ça depuis 4760 jours. Les Cowboys n'avaient plus remporté le moindre match de playoff depuis le 28 décembre 1996. Une éternité. Ils ont mis fin à cette incroyable période de disette samedi en laminant l'ennemi juré, Philadelphie (34-14). "Nous avons chassé les démons" a clamé le propriétaire Jerry Jones. Le coach Wade Phillips peut souffler lui aussi. Il avait perdu ses quatre premiers matches de playoffs et un cinquième échec ne lui aurait pas été pardonné. Dallas abordait ce mois de janvier avec une pancarte dans le dos, celle d'équipe la plus en forme de toute la NFL. Soulagement aussi pour le quarterback Tony Romo, qui décroche lui aussi la première victoire de sa carrière en après-saison. "Je suis fier de cette équipe. Je suis heureux pour moi, pour les gars, pour Wade, pour Jerry" a commenté le leader de l'attaque des Cowboys, si souvent critiqué par le passé pour son incapacité à répondre présent dans les moments décisifs. Romo a changé. Dallas aussi.
Football US
Manning MVP pour la 4e fois
09/01/2010 À 18:07
Il y a une semaine, Dallas avait balayé Philadelphie lors de la dernière journée de la saison régulière pour arracher le titre de division et obtenir le droit de jouer ce premier match à domicile... à nouveau face aux Eagles. Ces derniers n'ont donc pas pu prendre leur revanche. Tout s'est en fait joué dans le deuxième quart-temps. Après 15 premières minutes vierges de points, tout s'est emballé, Dallas inscrivant 27 points pour mener 27-7 au repos. Le match était plié et Philly n'allait jamais se relever de ce tsunami, à l'image d'un Donovan McNabb erratique. Romo, lui, n'a pas déçu: 23 sur 35 à la passe, 244 yards, 2 TD, pas d'interception. Miles Austin (7 réceptions, 82 yards et un TD) ou encore le running back Felix Jones (148 yards en 16 portées dont un touchdown de 73 yards) ont également pesé de tout leur poids dans la balance. Dallas ne subira donc pas l'affront d'une 7e défaite consécutive en playoffs, ce qui aurait constitué un record. Les Cowboys faisaient peur avant ces playoffs. C'est encore plus le cas désormais.
_____________________________________________________________________________________________________________
CONFERENCE AMERICAINE
CINCINNATI - NEWYORK JETS: 14-24
Si Dallas a gagné en playoffs pour la première fois du siècle, Cincinnati devra attendre. Comme lors de leur dernière apparition en playoffs, en 2006, les Bengals ont été sortis d'entrée de jeu, et ce malgré l'avantage du terrain. Ils n'ont donc toujours pas remporté la moindre victoire en après-saison depuis 1990. Tout avait pourtant bien commencé pour la franchise de l'Ohio, qui avait ouvert la marque au milieu du premier quart-temps sur une passe de Carson Palmer pour Laveranues Coles. Mais la suite fut catastrophique. En face, Mark Sanchez, pour le tout premier match de playoffs de sa carrière, n'a pas joué comme un rookie. Calme et toujours lucide, le jeune quarterback des Jets a été parfait, complétant 12 de ses 15 passes pour un touchdown et surtout aucune perte de balle pour un rating stratosphérique de 139.6. C'était la clé pour les New Yorkais, qui ont pris l'avantage lors du deuxième quart-temps en marquant deux touchdowns, d'abord sur une course de 39 yards d'un autre rookie, le running back Shonn Greene (135 yards au total pour lui) puis une passe de Sanchez pour Keller. La défense des Jets a ensuite fait la différence et Cincinnati a payé cher les errements de son kicker, Shayne Graham, qui a manqué deux field goals de 35 et 28 yards en seconde période.
Football US
Les Jets passent
09/01/2011 À 08:22
Football US
Seattle, cancre en playoffs
03/01/2011 À 21:39