Football US

Les Saints au paradis

Partager avec
Copier
Partager cet article

New Orleans Saints players celebrate as Minnesota Vikings cornerback Benny Sapp walks off the field in New Orleans

Crédits Reuters

ParEurosport
24/01/2010 à 23:53

Pour la première fois de son histoire, New Orleans participera au Super Bowl le 7 février prochain. Les Saints ont battu Minnesota (31-28, après prolongation) dans un Superdome en délire. Ils affronteront en finale Indianapolis, qui a dompté les Jets (30-17) après une entame difficile.

AFC - FINALE DE CONFERENCE

INDIANAPOLIS - NEWYORK JETS: 30-17 (0-0, 13-17, 7-0, 10-0)

Football US

Les Jets passent

09/01/2011 À 08:22

Indianapolis avait survolé la saison régulière. Il était donc logique que la meilleure équipe de l'AFC représente la Conférence Américaine au Super Bowl. Ce sera le cas, puisque les Colts ont fait respecter cette logique dimanche devant leur public. Les New York Jets, qui avaient surpris Cincinnati et surtout San Diego en déplacement depuis le début des playoffs, n'ont pas réussi la passe de trois. Mais les hommes de Rex Ryan ont eu le mérite de faire douter la bande à Peyton Manning, notamment au cours d'un deuxième quart-temps palpitant. Mark Sanchez, toujours aussi épatant, n'a pas joué comme un rookie, délivrant deux passes de touchdown. A deux minutes de la pause, les Colts étaient ainsi menés 17-6. Mais ils n'ont jamais perdu leurs nerfs. "Le maitre mot était patience. Nous savions que ce match durait quatre quarts-temps, il ne fallait surtout pas paniquer", explique Peyton Manning.

De fait, Indianapolis n'a jamais paniqué. Juste avant la mi-temps, Manning exécuta un drive parfait, remontant 90 yards en quatre passes. Les Jets viraient tout de même en tête (13-17), mais le second acte allait s'avérer à sens unique, Indianapolis inscrivant 17 points sans en rendre un seul. Avec Shonn Green diminué, le jeu au sol des Jets a perdu de son efficacité et Sanchez mis sous pression, n'a plus trouvé de solutions. "Ce n'était pas notre jour, admet Ryan, le coach new yorkais. Il faut féliciter les Colts, ils sont la crème de la crème aujourd'hui." Peyton Manning, égal à lui-même, a terminé avec trois touchdowns, aucune interception et 377 yards. Il devient le seul joueur de l'histoire à avoir signé 7 matches à plus de 300 yards en playoffs. Il disputera à Miami le deuxième Super Bowl de sa carrière, après celui gagné il y a trois ans face à Chicago. C'était, déjà, à Miami, où les Colts ont d'ailleurs disputé tous leurs Super Bowls…

_________________________________________________________________________________________________

NFC - FINALE DE CONFERENCE

NEWORLEANS - MINNESOTA: 31-28 (a.p.)

Brett Favre n'a pas gagné son pari. A 40 ans, l'ancien héros de Green Bay rêvait d'un retour triomphal et d'un nouveau voyage au Super Bowl, 12 ans après sa dernière participation. Le coup est passé près, mais Minnesota a fini par céder au bout du suspense la nuit dernière à New Orleans, en prolongation. Ce sont donc les Saints qui affronteront Indianapolis dans deux semaines à Miami. Leur toute première participation à la grande finale. Il y a un air de destinée au sein de ce groupe, désireux de rendre à toute une ville sa fierté après les tourments provoqués par l'ouragan Katrina il y a cinq ans de cela. "Cette victoire, elle est pour tous les habitants de cette ville", a d'ailleurs clamé le coach, Sean Payton, en brandissant le trophée de la NFC à la foule en délire du Superdome. Ce Superdome qui avait été transformé avec Katrina en gigantesque refuge, où des gens sont morts, et où beaucoup estimaient qu'il ne serait plus possible de jouer au football, en souvenir du drame qui s'y était noué. Aujourd'hui, il est à nouveau synonyme de bonheur à La Nouvelle-Orléans.

Mais que les Saints ont tremblé pour en arriver là. New Orleans a d’abord livré une course-poursuite en première période, Minnesota menant par deux fois avec deux touchdowns sur les deux premiers drives des Vikings, signés Adrian Peterson (excellent dimanche avec 122 yards alors qu'il avait été anémique face à Dallas) et Sidney Rice, bien trouvé par Favre. Mais les Saints n'ont jamais douté, répliquant par une passe écran de Drew Brees pour Pierre Thomas puis une connexion du QB avec Devery Henderson sur 9 yards. Bilan, 14-14 à mi-parcours. En seconde période, le scenario allait s'inverser, les Saints prenant deux fois l'avantage (21-14 puis 28-21), mais à chaque fois, les Vikings sont revenus, notamment grâce au deuxième TD de Peterson, à cinq minutes de la fin. C'est donc en prolongation que tout s'est joué. Les Saints ont remporté le toss et Drew Brees a emmené les siens jusque sur les 22 yards de Minnesota avant que Garrett Hartley, kicker méconnu qui avait été suspendu en début de saison pour usage d'un produit interdit, ne libère tout une équipe, tout un stade, toute une ville. "Je me suis déjà senti mieux", a confessé Brett Favre. C'est la première fois depuis 1993 (Dallas et Buffalo) que les deux têtes de série principales de chaque conférence se qualifient pour le Super Bowl.

Football US

Seattle, cancre en playoffs

03/01/2011 À 21:39
Football US

En route pour les playoffs

03/01/2011 À 20:47
Dans le même sujet
Football US
Partager avec
Copier
Partager cet article

Dernières infos

NFL

Dan Marino, la symphonie inachevée du Golden Boy

22/05/2020 À 07:10

Vidéos récentes

Football US

NFL - Herbert jouera avec les Chargers

00:00:22

Les plus lus

Sports mécaniques

Pas de GP mais Leclerc a joué l'acteur au volant d'une Ferrari dans les rues de Monaco

IL Y A UN JOUR
Voir plus