AFP

NFL - Super Bowl XLVIII : Les Seattle Seahawks sacrés face aux Denver Broncos

Seattle sans l'ombre d'un doute

Le 03/02/2014 à 03:53Mis à jour Le 03/02/2014 à 16:04

Le 48e Super Bowl a viré au cavalier seul de Seattle cette nuit, à New York. Les Seahawks ont pulvérisé Denver et Peyton Manning (43-8) pour décrocher leur premier titre.

Seattle est entré dans la galaxie des vainqueurs du Super Bowl. Battue par Pittsburgh pour sa première participation il y a huit ans, la franchise de l'état de Washington n'a pas laissé passer sa deuxième chance. Euphoriques et archi-dominateurs d'un bout à l'autre de la rencontre, les Seahawks et leur linebacker Malcolm Smith, élu MVP du match, ont martyrisé Denver et son quarterback emblématique, Peyton Manning. Elu MVP de la saison pour la cinquième fois de sa carrière la veille, Manning a vécu un véritable cauchemar et les Broncos ont subi une des plus lourdes défaites (43-8) de l'histoire du Super Bowl.

Denver n'a certes pas battu le record en la matière de... Denver (10-55 en 1990 face à San Francisco), mais il n'y a vraiment pas eu de match dimanche au MetLife Stadium de New York. Il n'a en réalité pas fallu plus de quelques secondes pour que le Super Bowl des Broncos vire à la catastrophe: sur la toute première action de la partie, un mauvais snap a obligé Denver à concéder un safety. Le match était à peine commencé que Seattle menait déjà 2-0. Le début d'un interminable chemin de croix pour Denver. Pour son attaque, surtout, incapable de se sortir de la pression permanente exercée par l'escouade défensive des Seahawks.

Seattle Seahawks outside linebacker Malcolm Smith (R) runs an interception against the Denver Broncos for a touchdown during the second quarter in the NFL Super Bowl XLVIII (Reuters)

Seattle Seahawks outside linebacker Malcolm Smith (R) runs an interception against the Denver Broncos for a touchdown during the second quarter in the NFL Super Bowl XLVIII (Reuters)Reuters

Le fabuleux carré d'as des Seahawks

Constamment obligé de parer au plus pressé, Peyton Manning a commis des erreurs, symbolisées par deux interceptions en première mi-temps, dont l'une a été retournée pour un touchdown. A la pause, Seattle menait déjà 22-0, et dès la reprise, la situation de Denver, de grave, allait devenir désespérée quand Percy Harvin a relancé le coup d'envoi du troisième quart-temps pour un nouveau touchdown. Les hommes de Pete Carroll ont même porté leur avantage à 36-0 quand le quarterback Russell Wilson, nullement impressionné par l'évènement malgré son jeune âge, a trouvé son receveur Jermaine Kearse. Seattle est ainsi entré dans l'histoire en devenant la première équipe à marquer au moins un touchdown de quatre façons différentes (course, passe, retour de coup de pied et sur interception) dans un même Super Bowl. Un fabuleux carré d'as.

Denver est parvenu à éviter l'infamie de la fanny, ce qui aurait constitué une première, grâce au touchdown de Demariyus Thomas en toute fin de troisième quart-temps. Thomas qui, de façon assez incroyable, a établi malgré le naufrage de son équipe le record de réceptions au Super Bowl. Mais Denver a été tué par ses pertes de balle. Le score final, sans appel, vient consacrer une équipe à la fois talentueuse, complète et très jeune (avec 26,4 ans de moyenne, le roster des Seahawks est le plus jeune à jamais avoir gagné le titre). La NFL est, peut-être, entré dans l'ère Seattle. Peyton Manning, lui a désormais perdu deux de ses trois Super Bowls. Plus qu'une défaite, cette fois, ce fut même une véritable humiliation.

2014 Super Bowl Seattle Denver Stats
0
0