20 janvier 2019, Arrowhead Stadium de Kansas City. Les Chiefs, dans leur antre, baissent pavillon en prolongation (31-37) contre New England en finale de conférence. Un crève-cœur pour le jeune quarterback Patrick Mahomes, sacré MVP de la saison et qui échoue aux portes de sa première grande finale.
Après la rencontre, Tom Brady, son alter ego des Patriots, prend le temps de venir le voir dans le vestiaire. La discussion est brève, à peine cinq minutes, mais pour Mahomes, déjà douché, costume sur le dos et prêt à quitter le stade, elle va compter. "Je lui ai dit que j'étais très impressionné par sa saison, son match, son jeu, a expliqué Brady sans entrer dans le détail de cet échange. Je voulais qu'il sache ce que je pensais de lui."
NFL
Deux matches de la prochaine saison délocalisés à Londres en octobre
12/05/2021 À 19:55
"Franchement, je dirais que c'était quelque chose d'unique, juge de son côté Andy Reid, le coach de Kansas City, qui en a pourtant vu beaucoup dans sa longue carrière. Il n'avait pas à faire ça. Il est probablement le plus grand quarterback de l'histoire, il aurait pu partir sans dire un mot, content de s'être qualifié pour un nouveau Super Bowl et personne ne le lui aurait reproché. Il n'y avait pas de caméra, plus un seul journaliste. Mais pour un jeune quarterback comme Pat, avoir quelqu'un de cette stature qui venait le féliciter et lui témoigner son respect, c'était quelque chose de fort."
"C'était important pour moi, a confirmé lundi Mahomes, parce que ça m'a montré que j'étais dans la bonne direction.Quand vous êtes un jeune quarterback dans la Ligue, vous essayez de faire du mieux possible mais vous vous posez aussi beaucoup de questions. Que lui vienne me dire qu'il respectait ce que je faisais et qui j'étais, ce n'était pas rien." Tom Brady ne s'est pas toujours donné la peine de d'adouber toutes ses (nombreuses) victimes après un match de cette envergure en playoffs. Mais sans doute a-t-il senti que Mahomes était différent.
Si tu ne prends pas exemple sur Brady, alors tu es fou
Voilà pourquoi, à l'heure des retrouvailles, ils n'ont pas trop eu à se forcer devant les médias pour échanger des politesses plus sincères que de circonstance.
Mahomes à propos de Brady : "Il y a une tonne de choses que j'admire chez lui. La façon dont il est capable de disséquer les défenses. J'admire vraiment ça. Son calme dans la poche de protection, cette manière de délivrer la bonne passe sous la pression, même s'il y a du monde autour de lui. Je regarde et je continuerai de regarder beaucoup de vidéos de Tom, parce qu'il fait toujours les choses comme elles doivent être faites. Si tu es un jeune joueur dans cette Ligue et que tu ne prends pas exemple sur Brady, alors tu es fou."
Brady à propos de Mahomes : "Je ne le connais pas personnellement, mais tous ceux qui m'ont parlé de lui n'ont que du bien à en dire. Comme joueur, il progresse sans cesse. Il a une grande maturité, il est bien entouré, c'est un leader, il a du charisme. Et il a cette capacité à répondre présent chaque fois que son équipe a le plus besoin de lui."

Patrick Mahomes (Chiefs), vainqueur du Super Bowl LIV

Crédit: Getty Images

Savoureux conflit générationnel

Dimanche soir, les deux hommes seront donc à nouveau face à face, cette fois sur la scène suprême, celle du Super Bowl. En quittant New England pour Tampa, Tom Brady a changé de conférence et rendu possible cette affiche. La plus excitante possible. Peut-être même la plus affriolante depuis la création en 1967 du rendez-vous désormais incontournable du sport américain. On a beau chercher, rien dans le dernier demi-siècle et des poussières ne semble tout à fait comparable avec la promesse de cette 55e édition.
Il y a bien sûr eu quelques combinaisons de quarterbacks marquantes au Super Bowl susceptibles de faire saliver. Brett Favre contre John Elway. Terry Bradshaw face à Roger Staubach. Peyton Manning vs Drew Brees. Joe Montana contre Dan Marino ou John Elway. Ces deux derniers, réunissant à chaque fois deux légendes du jeu, sont peut-être les seuls capables de rivaliser. Mais le savoureux conflit générationnel ajoute un sel inédit à la confrontation entre Brady et Mahomes.
A 43 ans passés, Brady écrit page de légende après page de légende. Sextuple vainqueur du Super Bowl, dont il détient à peu près tous les records, il va y participer pour la 10e fois, mais la toute première sans le maillot des Patriots sur le dos. Dès sa première saison à Tampa, le nouveau maître à jouer des Buccaneers a gagné son pari : permettre à sa nouvelle franchise de jouer le match pour le titre, qui plus est à domicile.

Tom Brady (Tampa Bay Buccaneers)

Crédit: Getty Images

Chacun jouera pour sa part de légende

Pour un tel évènement, on ne pouvait rêver meilleur adversaire que Patrick Mahomes. Brady a déjà affronté de très bons, voire de grands quarterbacks au Super Bowl, de Kurt Warner à Eli Manning en passant par Donovan McNabb ou Russell Wilson. Mais Mahomes, c'est encore autre chose. Il possède la plus belle carte de visite jamais vue chez un joueur de 25 ans. Mieux que Brady, Elway, Montana et tous les autres. Il est le seul quarterback de l'histoire à avoir fêté son quart de siècle avec, sur son CV :
. Une victoire au Super Bowl
. Un titre de MVP du Super Bowl
. Un titre de MVP de la saison régulière
Chacun jouera pour sa part de légende. Un 7e sacre, avec une nouvelle équipe, à un âge aussi avancé (il va devenir, tous postes confondus, le joueur le plus âgé à disputer le Super Bowl), renforcerait encore l'aura de Tom Brady. Aucune franchise n'a gagné plus de six Super Bowls. Brady, à lui seul, peut donc en compter sept.

Jusqu'à 2,25 millions dollars de primes : le jackpot qui attend Brady au Super Bowl

Patrick Mahomes, lui, brigue une 2e couronne consécutive. Immense défi pour les Chiefs, non seulement parce qu'ils devront rouler sur Brady et les siens, mais surtout parce que conserver un titre est devenu rarissime en NFL. Les derniers à l'avoir fait ? Les Patriots, en 2004 et 2005. En cas de victoire, Mahomes supplantera... Brady en tant que plus jeune QB de l'histoire avec deux titres.
La carrière de Mahomes est encore largement devant lui, mais même s'il devait s'arrêter là, il a déjà accompli plus que bien des joueurs, et pas des moindres, à son poste. Même si Aaron Rodgers (Green Bay) sera probablement élu MVP de la saison, l'homme fort des Chiefs est bien devenu le joueur numéro un de la NFL. Voilà pourquoi sa présence face à Brady donne un relief tout particulier au rendez-vous de dimanche.

Patrick Mahomes vs Tom Brady, Super Bowl 2021

Crédit: Getty Images

Le (mauvais) pronostic du petit Patrick

Tom Brady incarne à la fois le passé et le présent, Patrick Mahomes le présent et l'avenir. "C'est comme si nous avions la chance d'avoir LeBron James contre Michael Jordan. Jack Nicklaus contre Tiger Woods, s'enflamme Tony Romo, lui-même ancien quarterback et aujourd'hui consultant vedette chez CBS, le diffuseur du Super Bowl. Dans 30 ou 40 ans, j'ai le sentiment que nous parlerons de ce duel comme du plus grand de tous les temps. On parlera de ce match pour toujours."
Certes, on peut toujours reprocher à Romo, juge et parti, de (sur?)vendre l'évènement qu'il commentera au micro. Mais au-delà de l'emphase, son analyse est plus réaliste qu'hyperbolique, au moins en ce qui concerne l'attente générée par cette opposition. Le choc fera peut-être pschitt et un match de football US, encore moins un Super Bowl, ne peut se résumer aux deux seuls quarterbacks. Reste que quand une légende encore active croise un grand champion plus très loin de devenir à son tour une légende, l'évènement est tout sauf anodin.
Lorsque Patrick Mahomes est né, Tom Brady était déjà à la fac. Lorsque Brady a remporté son premier Super Bowl, il avait 6 ans. Trois ans plus tard, le jeune Patrick, qui a grandi au Texas, envoyait un courrier à un journal local qui avait demandé à ses lecteurs leur pronostic pour le Super Bowl XXXIX entre New England et Philadelphie. Le sien avait été publié : "Eagles 35, Patriots 28. Les Eagles ont une meilleure équipe", avait-il écrit. Il s'était trompé. Miser contre Tom Brady est toujours dangereux. Voilà pour la petite histoire. Dimanche soir, c'est la grande qui l'attend. Qui les attend.
NFL
Fusillade aux Etats-Unis : un ancien joueur NFL tue cinq personnes avant de se suicider
08/04/2021 À 16:40
NFL
La saison régulière passe à 17 matches par équipe
30/03/2021 À 21:48