C'était presque une anomalie : aucune des 54 premières éditions de la grande messe de la NFL n'avait impliqué une équipe jouant à domicile. Le 7 février, Tampa va donc créer un précédent. Rien ne résiste à Tom Brady, pas même les plus vieilles malédictions de son sport.
En s'imposant à Green Bay (26-31) dimanche soir, les Buccaneers ont composté leur ticket pour le Super Bowl LV. Leur Super Bowl, dans leur Raymond James Stadium. L'effet Brady, à n'en pas douter. "On rentre à la maison !", a lancé à la caméra le quarterback en quittant la pelouse de Lambeau Field. "Jouer un Super Bowl à domicile, personne n'ose en rêver, mais nous allons le faire", a-t-il ajouté.
Certaines équipes avaient joué dans leur ville, mais pas dans leur propre stade. Le 14e Super Bowl, en 1980, avait vu les Los Angeles Rams affronter les Pittsburgh Steelers au Rose Bowl de Pasadena, mais ils jouaient leurs rencontres à domicile au Memorial Coliseum. Les 49ers, eux, avaient été sacrés en 1985 à Stanford, au sud de San Francisco, mais leur "maison" était le Candlestick Park.
NFL
Deux matches de la prochaine saison délocalisés à Londres en octobre
12/05/2021 À 19:55
Brady ne fait rien comme tout le monde
Il faut remonter au 2 janvier 1966 pour trouver trace d'une équipe jouant pour un titre dans son enceinte. Les Green Bay Packers s'étaient alors imposés lors de la finale de la NFL face à Cleveland dans leur antre de Lambeau Field. C'était un an avant la fusion entre les deux grandes Ligues du football américain, la NFL et l'AFL, pour marquer le début de l'ère du Super Bowl, dès 1967.
Est-ce un hasard si la première équipe à jouer le Super Bowl à la maison est celle de Tom Brady ? Sans doute pas. Il n'avait jamais pu accomplir cet exploit, et pour cause : il évoluait auparavant à New England, franchise basée à Boston, ville qui n'a jamais accueilli la grande finale de la NFL. Lorsqu'il a quitté les Patriots l'an passé pour rejoindre la Floride, tout le monde avait bien noté que le Super Bowl aurait lieu à Tampa. Pour les supporters floridiens, le rêve va devenir réalité. Et ils savent ce qu'ils doivent à Tom Brady.
Oui, il a lancé trois interceptions face aux Packers après la mi-temps. Personne n'est parfait, pas même lui. Oui, Tampa est une équipe complète, qui regorge d'armes en attaque et peut s'appuyer sur une défense solide. Mais si la franchise floridienne va à nouveau jouer pour le titre, 18 ans après leur dernière présence (et victoire) au Super Bowl, c'est indéniablement l'effet Brady. Après avoir gagné trois fois à l'extérieur dans ces playoffs, Tampa va maintenant recevoir pour le match le plus important de l'année. Brady ne fait rien comme tout le monde. Logique. Il est unique.

Tom Brady (Tampa Bay Buccaneers)

Crédit: Getty Images

NFL
Fusillade aux Etats-Unis : un ancien joueur NFL tue cinq personnes avant de se suicider
08/04/2021 À 16:40
NFL
La saison régulière passe à 17 matches par équipe
30/03/2021 À 21:48