Cincinnati - Las Vegas : 26-19

Enfin ! 31 ans que les fans des Bengals attendaient une victoire en playoffs. Pour ses grands débuts en après-saison, le jeune quarterback Joe Burrow, qui s'est imposé cette saison comme un des tout meilleurs joueurs à son poste, n'a pas déçu. Auteur d'un match propre, game manager efficace, surtout en première mi-temps, il a permis aux Bengals de prendre rapidement les commandes pour mener 20-6.
Les Raiders, sevrés eux aussi de succès en playoffs depuis un bail (18 ans), se sont accrochés jusqu'au bout, mais sans jamais vraiment être en mesure de revenir. Un touchdown juste avant la pause leur avait permis de virer à portée de fusil (20-13). Lors des deux derniers quart-temps, les deux équipes n'ont plus inscrit le moindre touchdown, se contentant de deux deux field goals. Mais Cincinnati a toujours gardé ses distances et les Raiders ont notamment payé cher un trop grand nombre de pénalités.
NFL
375 M$ sur 10 ans : contrat astronomique pour Brady, futur consultant chez Fox Sports
12/05/2022 À 08:52
"C'est super pour la ville, pour la franchise, pour l'Etat, mais on ne va pas se satisfaire de ça, a promis Joe Burrow. Cette victoire était attendue pour nous, ce n'est pas comme si c'était la cerise sur le gâteau. C'est le gâteau. Donc on va passer à autre chose." La cerise, ce sera peut-être la semaine prochaine pour les Bengals avec une possible accession à la finale de l'AFC, conférence qui semble plus ouverte que jamais.

Buffalo - New England : 47-17

Par un froid glacial (autour de -15° !), le choc entre ces deux rivaux de division s'annonçait pourtant brûlant. Mais il n'y a pas eu de match cette nuit au Highmark Stadium de Buffalo, où les Bills ont mis en pièce l'équipe de Bill Belichick. New England a pris l'eau de toutes parts en défense. 14-0 à la fin du premier quart-temps, 27-3 à la mi-temps et finalement 47-17 à l'issue d'une rencontre à sens unique.
Le quarterback Josh Allen a battu un record pour la franchise de Buffalo avec cinq passes de touchdown, dont deux pour Dawson Knox et le running back Devin Singletary a lui aussi trouvé la terre promise à deux reprises. Allen a signé le match quasi-parfait : 21 sur 25 à la passe, pour 308 yards et, donc, cinq touchdowns. La défense des Bills, elle, a totalement étouffé l'attaque des Patriots. C'est la plus lourde défaite concédée en playoffs par New England depuis que Belichick en est devenu le head coach.
NFL
Kaepernick prêt à accepter un rôle de remplaçant si une équipe veut de lui
19/04/2022 À 06:16
NFL
Les Washington Commanders accusés de malversations financières
13/04/2022 À 06:19