Un joueur du Dynamo Dresde qui a craqué en direct jeudi soir à la télévision et violemment attaqué la Ligue allemande (DFL) pour avoir sacrifié son club aux intérêts de la reprise post-coronavirus, ne sera pas sanctionné, a annoncé la Fédération allemande (DFB) vendredi. Dresde (D2) est désormais condamné, sauf improbable miracle, à la descente en troisième division, après avoir été contraint de jouer sept matches en 19 jours, pour tenir les délais imposés par la DFL.

"Vous croyez vraiment que ces gars de la DFL, Christian Seifert (président de la Ligue) ou n'importe qui d'autre, se soucient une seule seconde de ce qui se passe dans notre tête ? Ils s'en foutent complètement", a lâché Chris Löwe, 31 ans, des larmes dans la voix au micro de Sky, après la défaite de son club 2-0 contre Holstein Kiel jeudi soir. Juste avant la reprise mi-mai, l'effectif de ce club historique de l'ex-RDA communiste été placé en quarantaine par les autorités locales, après la détection de cas de coronavirus.

2. Bundesliga
Deux cas de Covid-19 et le Dynamo Dresde est forfait pour la reprise du championnat
09/05/2020 À 19:40

Chris Löwe

Crédit: Imago

L'équipe n'a pu reprendre la compétition que le 31 mai, et a dû jouer tous les trois jours depuis, obligeant de facto l'entraîneur à modifier sa composition à chaque match. Dresde n'a pris que 4 points sur 21 possibles, et compte cinq points de retard et une grosse différence de buts négative sur le barragiste à deux journées de la fin.

"Ces gens-là (de la DFL) sont assis dans leurs fauteuils de bureau à 5000 euros et décident les choses par dessus nos têtes. Et à la fin, c'est nous qui payons le prix pour toute cette merde", a déclaré Löwe. "Est-ce que la même chose se serait passée si ça avait été le Bayern Munich ou Dortmund ?", s'est-il ensuite interrogé. La vidéo a été vue des milliers de fois en ligne et commentée, le plus souvent positivement. Löwe s'est exprimé de nouveau vendredi, sans regretter une seule de ses paroles: "J'ai l'impression qu'on nous a volé quelque chose, et je parle au nom de tout le club", a-t-il dit. Son entraîneur Markus Kauczinski a confirmé: "Il a dit ce que nous avons tous dans la tête et sur le coeur".

2. Bundesliga
Quand un remplaçant concède un penalty
27/10/2019 À 12:35
Football
Groupe H - Solskjaer : "Le groupe est toujours très ouvert"
IL Y A 27 MINUTES