Franz Beckenbauer sera pas poursuivi dans l'enquête ouverte en 2016 portant sur les conditions d'attribution de la Coupe du monde de football 2006. "La chambre de jugement de la commission d'éthique indépendante a statué que le comportement de Franz Beckenbauer, de Theo Zwanziger et de Horst R. Schmidt (...) ne peut faire l'objet de poursuites en raison de l'expiration du délai de prescription", a annoncé la justice interne de la FIFA dans un communiqué.
La justice interne de la FIFA a décidé que le délai de prescription avait expiré en 2012 concernant Beckenbauer, et en 2015 pour Zwanziger et Schmid. En mars 2016, la chambre d'instruction de la commission d'éthique de la FIFA avait annoncé avoir ouvert une enquête sur les conditions d'attribution de la Coupe du monde de football 2006 à l'Allemagne, visant le "Kaiser", Franz Beckenbauer, en qualité de président du Comité de candidature puis d'organisation du Mondial 2006.

L'affaire avait démarré fin octobre 2015

Matches amicaux
PSG - Orléans EN DIRECT
IL Y A 26 MINUTES
L'enquête s'intéressait également à d'autres responsables, parmi lesquels Horst Schmidt, en tant qu'ancien secrétaire général de la Fédération allemande de football (DFB), et Theo Zwanziger, ex-président de la DFB. La justice interne de la FIFA avait alors indiqué que Beckenbaueur et Zwanziger étaient soupçonnés de corruption, pour avoir reçu "des paiements et des contrats indus en échange d'un avantage dans le processus de sélection pour le Mondial 2006".
L'affaire avait démarré fin octobre 2015 lorsque le magazine allemand Der Spiegel avait accusé l'Allemagne d'avoir utilisé un fonds secret de 10 millions de francs suisses (6,7 millions d'euros au taux de change de l'époque) pour acheter des voix et obtenir l'organisation de ce Mondial.
Tokyo 2020 (F)
Les Etats-Unis se rattrapent avec la manière, la Grande-Bretagne bat le Japon
IL Y A 4 HEURES
Premier League
Poussé vers la sortie par Arsenal, Lacazette remplacé par Abraham ?
IL Y A 4 HEURES