"Un Ballon d'Or à Paris". A la Une de la presse, Le Parisien a rendu hommage à Lionel Messi, le premier joueur évoluant en Ligue 1 à avoir obtenu cette distinction depuis Jean-Pierre Papin en 1991, tout comme L'Equipe ("Jeu, 7 et matches") qui a souligné le nouveau record obtenu par le joueur du Paris Saint-Germain. Cependant, l'humeur était différente ce mardi matin en Espagne et en Allemagne.
De l'autre côté des Pyrénées, le nouveau trophée individuel de Lionel Messi a été célébré... en qualité d'ex-joueur du FC Barcelone. "Or Blaugrana" a titré El Mundo Deportivo, en référence aux sacres de La Pulga, de la joueuse du Barça Alexia Putellas et de Pedri, nouveau détenteur du trophée Kopa. "Triplé d'or", a mentionné le quotidien Sport tout en soulignant que le FC Barcelone était "le protagoniste total du gala de Paris".
Ballon d'Or
Lewandowski sur Messi et le Ballon d'Or 2020 : "J'aimerais qu'il soit sincère"
06/12/2021 À 22:10

La charge de Matthaüs

De son côté, Bild, le principal quotidien sportif en Allemagne, a qualifié l'élection de "scandale". "Robert Lewandowski, seulement second, a développé le média outre-Rhin. La star du Bayern collectionne les buts et les titres depuis des années. Il a obtenu le triplé en 2020. En 2021, il a établi un nouveau record de buts en Bundesliga (41) et est encore devenu champion. Cette année, il est le meilleur buteur de la Ligue des champions (9 réalisations, à égalité avec Sébastien Haller) et de la Bundesliga (14). Mais ce n'est évidemment pas suffisant..."

Benzema, Kanté et Mbappé dans le Top 10 : Les Bleus sont-ils à leur place ?

Pour le magazine Kicker, le buteur bavarois aurait été "un digne vainqueur". Par ailleurs, la légende allemande, Lothar Matthaüs, a affirmé "ne plus rien y comprendre" concernant le classement du Ballon d'Or. "Avec tout le respect que je dois à Lionel Messi et aux autres grands joueurs nommés, aucun d'autre ne le méritait autant que Robert Lewandowski", a-t-il indiqué à Sky Germany.
Ballon d'Or
Messi 59 fois en tête, Lewandowski snobé par l'Argentine... L'analyse des votes pour le Ballon d'Or
04/12/2021 À 08:40
Ballon d'Or
"Pour les bookmakers, c'était gagné pour Lewandowski" : la douche froide vécue par l'Allemagne
02/12/2021 À 09:22