Si l'affaire vous a échappé, voici un rappel : le 31 juillet prochain, les votes pour le Ballon d'Or 2022 seront clos. C'est la conséquence de la réforme voulue par France Football qui s'aligne désormais sur les saisons et non plus sur l'année civile comme ce fut le cas pour les 65 premières éditions. Oui, deux Ballons d'Or seront décernés en moins d'un an après celui glané par Lionel Messi le 29 novembre dernier. Quatrième derrière l'Argentin, Lewandowski et Jorginho, Karim Benzema croit qu'il peut être le premier "nouveau" Ballon d'Or. C'est ce qu'il a dit à L'Équipe.
"C'est un objectif. Surtout que l'an dernier je n'étais pas loin, mais je n'avais pas remporté de trophée (en club). Là, je fais une très bonne saison, appuie l'international français. Le Ballon d'Or est une motivation, mais pas seulement personnelle. J'englobe l'équipe. Car si j'arrive à emmener mon équipe à remporter des trophées, forcément derrière il y aura des récompenses individuelles." Pour ce qui est des trophées, le Real Madrid est extrêmement bien parti en Liga avec 12 points d'avance sur le Barça (et un match de plus), l'Atlético de Madrid et le FC Séville.
Ballon d'Or
Messi voit Benzema comme son successeur : "Il n'y a pas de doute cette année"
30/05/2022 À 16:05

La Ligue des champions couronnera-t-elle le Ballon d'Or ?

Sur une saison, la 2021-2022 donc, avec pour seule grande compétition internationale la Coupe d'Afrique des Nations remportée par Sadio Mangé et le Sénégal, la Ligue des champions aura évidemment une part prépondérante. Qualifié miraculeux face au Paris Saint-Germain avec, faut-il le rappeler, un très grand Benzema, auteur d'un triplé au retour (1-3), le Real doit défier Chelsea en quarts de finale. Un match ouvert face à une "très bonne équipe" mais sans favori selon "KB9". Et quand on lui explique que le Real ne fait pas partie des équipes citées naturellement parmi les prétendantes au sacre final, l'attaquant fait mine de ne pas comprendre.

Karim Benzema

Crédit: Getty Images

"Je ne le vois pas du tout comme ça, dit-il. Je regarde les matches. Manchester City, leur objectif est de garder la balle et de faire une longue possession dans le camp adverse. Mais ils ne sont pas encore tombés contre une équipe qui les attaque bien dans le dos... Liverpool, c'est pareil, ils sont très bons mais surtout à domicile, avec leurs supporters et leurs individualités. Le Bayern, c'est une équipe qui marque des buts mais qui en encaisse aussi beaucoup." Un doublé C1-Liga propulserait à coup sûr Benzema très haut dans la liste des favoris au Ballon d'Or.
Mais remporter des trophées avec son club ne sera plus le critère déterminant, si tant est qu'il l'était encore ces dernières années, si on l'en croit Pascal Ferré, rédacteur en chef de France Football. "Les performances individuelles et le caractère décisif et impressionnant des prétendants seront le critère numéro 1. L'aspect collectif, les trophées remportés et la classe du joueur et son sens du fair-play seront désormais considérés comme des critères secondaires", avait-il assuré au moment de l'annonce de la réforme. A ce jeu-là, Benzema a des arguments à faire valoir.

Lewandowski et Mbappé, adversaires de Benzema ?

Décisif, Benzema l'est à coup sûr. En 2021-2022, il affiche déjà 34 buts et 13 passes décisives en 35 matches toutes compétitions confondues. Impliqué sur 47 réalisations du Real, le Français n'est devancé que par les inévitables Robert Lewandowski (45 buts et 4 passes) et Kylian Mbappé (28 et 20). Pour ce dernier, la C1 n'est plus un objectif mais il répond parfaitement au critère "décisif et impressionnant". Pour le premier, la situation ressemble à celle de Benzema, à savoir une avance confortable en championnat (9 points sur Dortmund) et un quart de finale à jouer en C1. Floué pour certains sur l'édition 2021, Lewandowski partira-t-il avec l'avantage de celui que l'on veut récompenser après une immense déception ? Peut-être.

"C’est le Ballon d’Or du storytelling" : comment Messi a finalement supplanté Lewandowski

De son côté, Benzema aura sans aucun doute l'appui du Real, le club faiseur de rois pour ce qui est du Ballon d'Or (11 sacres). Il a aussi pour lui d'être plus qu'un buteur et de donner l'impression que la Maison Blanche s'écroulerait sans lui, ce que la claque reçue face au Barça lors du dernier Clasico a d'une certaine manière confirmé (0-4). Puisque le Bayern et le Real ne sont pas dans la même partie de tableau en C1, l'affrontement ne pourrait avoir lieu qu'en finale. Avec à la clé, peut-être un double enjeu : collectif pour les deux formations, individuel pour Benzema et Lewandowski.
Ballon d'Or
"Gündogan a déjà offert le Ballon d'Or à Benzema, à moins que…"
27/05/2022 À 16:49
Ballon d'Or
Qui succédera à Messi ? Le Ballon d'Or 2022 sera remis le 17 octobre
24/05/2022 À 13:22