Football
Brésil

Le fiasco Pato

Partager avec
Copier
Partager cet article

Corinthians's Alexandre Pato warms up before the start of their Brazilian Serie A Championship soccer match against Goias at Serra Dourada Stadium in Goiania May 29, 2013 (Reuters)

Crédit: Reuters

ParFoot-Express.com
29/10/2013 à 12:43 | Mis à jour 29/10/2013 à 15:47

Pato ne s’est pas imposé aux Corinthians. Il est même tricard depuis qu’il a raté une panenka face au Gremio en Coupe du Brésil.

Le recrutement d’Alexandre Pato tourne au fiasco. Champion du monde des clubs en décembre dernier, les Corinthians avaient misé sur l’ancien protégé de la famille Berlusconi pour rajeunir leur attaque et opérer un lifting. Le club brésilien a déboursé pas moins de 40 Millions de reais, soit 13 M€ pour l’arracher à l’AC Milan AC. L’opération n’a jamais pris. D’abord en méforme, l’international auriverde a ensuite enchaîné les matches mais sans jamais empiler les buts. 

Seulement 16 buts en 50 matches avec les Corinthians

Brésil

Pour lutter contre le racisme dans les stades, la justice brésilienne prive Gremio de Coupe

04/09/2014 À 06:34

Au sein d’une équipe défensive, Pato (canard, en portugais) ne parvient pas à surnager. Seulement 16 buts en 50 matches avec les Corinthians. Il a même  coulé mercredi soir, en quarts de finale retour de la Coupe du Brésil. Une rencontre hyper importante pour le club de Sao Paulo, largué en championnat et qui misait sur cette compétition pour retrouver le sourire. Mais après 180 minutes sans but, la décision allait se jouer aux penalties avec le revenant Dida dans les buts du Gremio Porto Alegre. Après deux échecs de chaque côté, Pato s’est présenté comme cinquième tireur et a adressé une panenka toute molle que le gardien vétéran n’a eu aucun mal à capter. 

Une panenka toute molle

 Le bouc-émissaire était tout trouvé. "J’ai frappé comme je le fais à l’entraînement. J’ai essayé, il est resté au milieu, c’est comme ça", a justifié Pato. Pas le genre de discours qui allait calmer la colère de la torcida des Corinthians. Ni celle de l’entraîneur Tite qui aurait hurlé dans les vestiaires "tu es un gamin irresponsable !" à l’encontre de son attaquant. 

Déjà un retour en Europe en janvier ?

Le joueur aurait exprimé son intention de s’excuser mais le mal est fait. Son bilan est médiocre et son attitude parfois hautaine est mal perçue dans un club où le sacrifice collectif est érigé en règle d’or. Son départ est déjà à l’ordre du jour. Un retour en Europe est même déjà programmé en décembre, lors du mercato d’hiver européen…

 Plus d'infos foot sur Foot-express.com

Crédit: Eurosport

Brésil

Rivaldo rejoue à 41 ans

23/01/2014 À 13:36
Brésil

Juninho : "Je n'ai pas de mots"

09/12/2013 À 09:17
Dans le même sujet
FootballBrésil
Partager avec
Copier
Partager cet article