"Comment Franck Ribéry a rompu avec la France." La une de Bild, ce jeudi, laisse peu de place au doute. Dans un entretien au journal allemand, le milieu de terrain français dit tout le malaise qu'il ressent à l'égard de la France, et n’écarte pas la possibilité de prendre la nationalité allemande. "Devenir allemand ? Pourquoi pas, explique le joueur du Bayern Munich. Je me sens bien ici, j’ai acheté une belle maison. On vit comme des Allemands, ça me plaît."
tweet
"Je me vois tout à fait rester ici après ma carrière, poursuit Ribéry, au Bayern depuis 2007. Mes enfants se sentent bien à l’école, ils ont des copains allemands. Ma fille, Hiziya, se moque de mon allemand, ça me fait beaucoup rire ! Et mon fils Saïf est né ici. Il pourra même jouer pour l’Allemagne, plus tard."
Ligue des champions
Annoncé remplaçant, Ribéry doit-il craindre pour son statut au Bayern ?
17/02/2015 À 12:03
Je ne lis plus la presse française, je ne regarde plus la télévision française...
International français (81 sélections), Franck Ribéry a pris sa retraite internationale à l’issue de la Coupe du Monde 2014. Forfait pour la compétition en raisons de douleurs au dos, il avait été au cœur d’une polémique entre le staff des Bleus et le Bayern Munich. Le médecin de l’équipe de France, Franck Le Gall, avait pointé du doigt l’usage excessif de "piqûres" par le club bavarois, responsable selon lui du refus du joueur de se soigner avant le Mondial.

Ribéry était apparu soucieux vendredi matin au moment de la photo officielle des Bleus

Crédit: AFP

"Je n'ai pas peur des piqûres, avait répondu Ribéry à l'époque. Mais je ne souhaitais pas me faire injecter de la cortisone par le médecin français. Je sais que ce n'est pas bon." La polémique avait, en tout cas, affecté le joueur. "J’ai été touché, profondément touché par ce qui s’est passé, ce qui a été dit avant le Mondial. La France a été la Coupe du monde grâce à moi. Mais tout est terminé, maintenant. Définitivement. Je ne lis plus la presse française, je ne regarde plus la télévision française…"
Voilà qui devrait -définitivement- doucher les espoirs de ceux, parmi lesquels Noël Le Graët, le président de la FFF, qui espéraient voir le joueur revenir sur sa décision de ne plus porter le maillot bleu. Même s'il devient allemand, Ribéry n'aura en tout cas pas l'occasion de porter la tunique de la Mannschaft. Une éventuelle naturalisation ne libèrerait pas, non plus, une quelconque place d'extra-communautaire dans l'effectif bavarois. Autrement dit, le choix de Ribéry n'aura aucun enjeu sportif. Le joueur le dit lui-même : "Si je deviens Allemand, ce sera un choix de vie, pour ma famille, pour l'avenir."
Serie A
C'est officiel : rachetée, la Salernitana de Ribéry va bien rester en Serie A
01/01/2022 À 16:28
Ballon d'Or
Depuis 1998, le Ballon d'Or ne parle plus français : les raisons d'une disette
28/11/2021 À 20:19