Cristiano Ronaldo ou Lionel Messi. Lionel Messi ou Cristiano Ronaldo. Depuis sept ans, ces deux noms reviennent systématiquement en tête de liste au moment de citer la meilleure individualité du moment sur la planète football. Quoi de plus logique. A force d'affoler les compteurs saison après saison, le Portugais et l'Argentin ont fait main basse sur toutes les récompenses individuelles. Notamment la plus prisée. Ils se sont partagé tous les Ballons d'or mis en jeu depuis 2008 (trois pour Ronaldo, tenant du titre, et quatre pour Messi, recordman au nombre de Ballons d'or obtenus).

Messi et Ronaldo lors de la dernière cérémonie dun Ballon d'or.

Crédit: AFP

C'est un règne à deux têtes que personne n'a jamais contesté. Certains les ont titillés sur cette période, parfois menacés, mais sans jamais briser l'hégémonie. Xavi, Andres Iniesta, Franck Ribéry ou Manuel Neuer, pour ne citer que ceux qui ont réussi à se hisser sur le podium du Ballon d'or durant cette période, sont invariablement restés dans l'ombre. En attendant le prochain sur la liste. Ou celui qui parviendra enfin à les détrôner. Si cet événement doit arriver en 2015, un homme semble aujourd'hui, plus que les autres, en mesure de réaliser cet exploit : Arjen Robben.
Opta Team
Thiago Silva et Ribéry sont redevenus les patrons, le Bayern reste la référence
03/03/2015 À 17:04
https://i.eurosport.com/2015/03/04/1428778.jpg

Dominer la Bundesliga, c'est bien…

Le Néerlandais est considéré depuis ses débuts comme l'un des joueurs potentiellement les plus décisifs au monde. A 31 ans, il est arrivé au sommet de son art. En championnat, son impact offensif reste inférieur à celui de Ronaldo et de Messi à la moyenne de buts et passes décisives. Mais comparable ou supérieur sur les autres catégories statistiques. L'attaquant du Bayern affiche un meilleur rendement que des individualités comme Sergio Agüero, Diego Costa, Neymar ou encore Alexandre Lacazette, ce qui le situe assez nettement comme le troisième homme cette saison.
En championnat
Source : whoscored
MatchesButs/matchPasses déc./matchTirs/matchPasses clés/matchDribbles/match
Cristiano Ronaldo221.360.456.22.21.5
Messi241.130.544.82.64.6
Robben190.890.374.52.64.7
Agüero220.770.274.312.4
Lacazette240.880.213.11.62.3
Diego Costa200.850.103.21.71.3
Neymar220.770.182.71.23.1
Robben n'a jamais été aussi proche de pouvoir être considéré au même niveau que Ronaldo et Messi. Enfin. Le talent du Néerlandais et sa faculté à être décisif n'ont jamais fait de doute. Intrinsèquement, sa vitesse, sa capacité d'élimination, sa qualité de frappe et son instinct de buteur l'ont toujours situé dans une catégorie de joueurs similaire à celle du Portugais et de l'Argentin. Il affiche aussi une belle efficacité dans la dernière passe cette saison. S'il est resté si longtemps dans leur ombre, c'est surtout la conséquence des nombreuses blessures qui ont terni sa carrière. Cette étiquette de "l'homme de verre" lui colle moins à la peau aujourd'hui.
https://i.eurosport.com/2015/03/04/1428777.png

… mais la clé pour Robben, c'est la Ligue des champions

En pleine possession de ses moyens, Robben devient un joueur irrésistible. Celui qui a guidé les Pays-Bas à la troisième place du dernier Mondial l'été dernier, ou celui qui survole la Bundesliga à l'heure actuelle. Il a marqué lors de 11 de ses 14 dernières apparitions en championnat, pour un total de 14 réalisations, et délivré 6 passes décisives sur cette période. L'attaquant néerlandais a encore haussé le niveau depuis le début de l'année 2015. Il a ainsi directement contribué à 8 des 10 buts marqués par le Bayern lors de ses… deux dernières sorties (3 buts et 5 passes décisives).
Le tweet
Ça tombe bien pour lui. Car pour venir contrarier l'hégémonie Ronaldo-Messi, Robben devra impérativement afficher en Ligue des champions le même rythme qu'il a en Bundesliga. Pour l'instant, il en est assez loin. Avec deux buts et une passe décisive en six matches (dont quatre comme titulaire), l'attaquant du Bayern n'a eu qu'un impact limité dans cette compétition. Dans une année impaire, elle risque d'être particulièrement déterminante dans la course au Ballon d'or. S'il veut s'installer sur le trône invariablement occupé par Ronaldo ou Messi, le Néerlandais sait ce qu'il lui reste à faire.

Arjen Robben soulève la Ligue des champions en 2013.

Crédit: Panoramic

Opta Team
Au milieu des stars du Bayern, il y a Ronaldo et un extra-terrestre
02/03/2015 À 15:42
Bundesliga
Ribéry et Robben ont brillé, le Bayern s'est régalé
27/02/2015 À 22:01