Football
Bundesliga

Faut-il s'inquiéter pour Sancho ?

Partager avec
Copier
Partager cet article

Jadon Sancho face au Bayern Munich - mai 2020

Crédit: Getty Images

ParFabien Esvan
31/05/2020 à 15:34 | Mis à jour 31/05/2020 à 15:34
@FabienEsv

BUNDESLIGA - Placé sur le banc des remplaçants depuis la reprise de la Bundesliga, Jadon Sancho, le prodige du Borussia Dortmund, ne semble pas encore revenu à son meilleur niveau. Une situation en apparence préoccupante, mais loin de susciter l’inquiétude en Allemagne.

Ce mardi, en s’inclinant face au Bayern Munich dans un Klassiker très attendu, le Borussia Dortmund a sans doute laissé échapper ses derniers espoirs de Meisterschale. Séduisants dans le jeu depuis la reprise, les Marsupiaux, ne sont pas parvenus à trouver la clef pour tromper Manuel Neuer et la défense bavaroise emmenée par un Alphonso Davies une nouvelle fois intraitable. Et l’entrée de la star du BVB Jadon Sancho n’a rien changé. Presque un pléonasme depuis la reprise du championnat.

En retrait depuis le retour de la Bundesliga, l’ancien pensionnaire de l’académie de Manchester City n’a pas encore retrouvé son niveau flamboyant des derniers mois. A court de forme, à court de rythme, Sancho est étonnamment en rupture avec ses habituels standards. Mais pas de quoi tirer la sonnette d’alarme outre-Rhin.

Bundesliga

Le Bayern termine en beauté, Mönchengladbach retrouve la C1

27/06/2020 À 15:27

Confiné, émoussé : le délicat retour aux affaires du prodige

Si Jadon Sancho est un joueur exceptionnel qui a plus d'une fois prouvé sa valeur, sa sortie de confinement s’est avérée délicate à gérer. Et cela s’est vu sur le pré. Quelque peu nonchalant et moins tranchant qu’à son habitude, le Londonien est loin de l’explosivité qu’on lui connaît. "Il a eu une reprise délicate après le confinement. Il a eu du mal à se remettre de sa blessure musculaire qu'il traînait depuis plusieurs semaines, et à retrouver une bonne condition physique. La quarantaine n'a pas aidé non plus", nous confie Jürgen Koers, correspondant local du Ruhr Nachrichten, qui suit le BVB au quotidien.

Son entrée en jeu face au Bayern a été symbolique de son état de forme. Ballons perdus, absences défensives, mauvais choix malgré quelques fulgurances, l’ailier du Borussia paraît bien loin de son niveau habituel et ne semble pas prêt à jouer plus de quarante-cinq minutes.

Bayern-Coach Hansi Flick lobte nach dem FCB-Sieg beim BVB Jadon Sancho (links)

Crédit: Getty Images

Mardi, le numéro 7 du Borussia a peiné pour faire la différence face à une défense bavaroise qui l’a parfaitement contenu. Comme ce fut déjà le cas en novembre dernier lors de la déroute des siens à l’Allianz Arena (0-4), où il avait été remplacé à la 30e minute. "Il n'est pas encore en pleine possession de ses moyens et ça s'est vu mardi. Mais il joue de plus en plus à chaque match et il est en bonne voie", assure Jürgen Koers.

Même s’il est en délicatesse physiquement et a été gêné par son mollet, le jeune Anglais conserve une côte d’amour très élevée de l’autre côté du Rhin. "Il a les supporters du Borussia avec lui. Ils savent qu'il va revenir. Il a prouvé par ses buts et ses passes qu'il était essentiel à l'équipe. C'est un bon gars et il est très apprécié par le public", précise Koers. De plus, beaucoup de suiveurs et d’experts s’accordent sur le fait que Lucien Favre aurait dû le faire débuter malgré son manque de forme.

Lothar Matthäus, consultant pour Sky-Deutschland, a notamment critiqué la composition et le choix du Suisse de se passer de son prodige pour le Klassiker face au Bayern. “Sur les deux derniers matches, Sancho avait joué 20 ou 30 minutes. Si on se dit qu’il ne peut pas jouer 45 minutes, je me pose des questions... Car s’il peut jouer 45 minutes, je le laisse jouer la première mi-temps, puis il fait une pause à la mi-temps, et il revient pour 20 minutes en deuxième. C'est aussi un signe pour l'adversaire que de le voir débuter”, a notamment déclaré l’ancienne légende bavaroise. Avant de poursuivre. “Quand Sancho sort du banc, j'ai l'impression qu'il n'a pas vraiment envie [de jouer].

Néanmoins, les choix et la stratégie du technicien helvète se sont révélés payants au vu des dernières sorties des Jaune et Noir.

Favre ou le luxe de se priver de son meilleur joueur

Outre sa forme quelque peu vacillante, l’absence de l’Anglais dans le onze de départ du BVB se justifie d’un point de vue tactique. Si l’adage dit qu’on ne change pas une équipe qui gagne, il était particulièrement vrai pour ce Borussia, jusqu’à mardi dernier du moins. Lucien Favre avait décidé de miser sur un système en 3-5-2, permettant notamment de s’appuyer sur ses latéraux Achraf Hakimi et Raphael Guerreiro, excellents depuis la reprise. Surtout, l’ancien entraîneur de l’OGC Nice a fait confiance à Thorgan Hazard et Julian Brandt, en progrès constants depuis le début de la saison. Et bien sûr, bien plus prêts physiquement.

Lucien Favre denkt Jadon Sancho muss noch viel lernen | Bundesliga

Crédit: Getty Images

Avec cette nouvelle configuration tactique, Sancho a dès lors endossé le costume de supersub depuis le retour de la Bundesliga. Bien que son entrée en jeu face au Bayern ait été laborieuse, son impact face à Schalke 04 dans le Revierderby ou face à Wolfsburg - où il a délivré une passe décisive pour Hakimi - ont été encourageantes. Quelques minutes sur le pré seulement, suffisant pour faire la différence, mais pas encore pour être le Sancho que l’on connait habituellement. L’enchaînement des rencontres devrait néanmoins lui permettre de retrouver toute sa superbe.

La tête déjà loin du Westfalen ? Loin d’être une évidence

C’est un secret de Polichinelle : Jadon Sancho est l’un, si ce n’est le joueur le plus convoité par les grosses écuries à l’heure actuelle. Ardemment désiré par les cadors de Premier League, il ne faisait presque plus l’ombre d’un doute que l’international serait rentré au pays cet été. Mais ça, c’était avant.

Avec la crise du coronavirus, le marché des transferts va être fortement touché et de facto, les sommes déboursées par les clubs devraient être réduites. Au cours des dernières semaines, Ed Woodward, le directeur général de Manchester United, principal courtisan de Sancho, a annoncé une perte de revenus liés à l’arrêt des compétitions et aux prochains matches à huis clos, qui pourrait avoir une incidence sur les choix du board mancunien en terme de recrutement. Pas de quoi calmer les ardeurs des Red Devils pour autant.

Ed Woodward, le directeur général de Man Utd.

Crédit: Getty Images

Du côté du BVB, si le départ de Sancho est inéluctable à moyen terme, il n’y a pas d’urgence à le voir partir l’été prochain. Si la thèse de la “sanction” a été agitée par certains suiveurs pour expliquer la mise sur le banc de Sancho et ses potentielles envies d’ailleurs, son départ du Signal Iduna Park est pourtant loin d’être une évidence. Et Dortmund pourrait même réussir à le conserver une saison de plus. Une hypothèse partagée par notre confrère du Ruhr Nachrichten : "Il se sent bien à Dortmund. Il a encore beaucoup progressé cette année et on a le sentiment qu'il peut être encore plus fort l'an prochain. Je pense qu'il va encore rester au BvB avant de partir, sans doute vers l'Angleterre."

Relancer la machine et lever les doutes

A quelques heures de son déplacement sur le terrain de la lanterne rouge Paderborn, le Borussia Dortmund doit désormais regarder derrière, plus que devant. Après plusieurs matches à démarrer sur le banc, Jadon Sancho pourrait retrouver un poste de titulaire, notamment avec l’absence d’Erling Haaland, touché face au Bayern. Une opportunité rêvée pour faire taire les sceptiques et relancer une machine intraitable lorsqu’elle tourne à plein régime.

Comme le disait Oscar Wilde, "pour retrouver sa jeunesse, il n’y a qu’à recommencer ses folies." Jadon Sancho connaît la recette. Dortmund n’attend que de la retrouver.

Jadon Sancho (BVB)

Crédit: Getty Images

Liga

Pourfendeur du Real, philosophe et plan B du Barça : le "mini-Zlatan" a bien grandi

20/06/2020 À 21:52
Bundesliga

Dortmund et Haaland assurent la deuxième place, le Bayern déroule

20/06/2020 À 15:28
Dans le même sujet
FootballBundesligaDortmundSC Paderborn
Partager avec
Copier
Partager cet article