Getty Images

Leipzig lâche du lest

Leipzig lâche du lest

Le 01/03/2020 à 17:26Mis à jour Le 01/03/2020 à 17:55

BUNDESLIGA - Mauvaise opération pour le RB Leipzig, tenu en échec par le Bayer Leverkusen (1-1), dimanche lors de la 24e journée. Les joueurs de Julian Nagelsmann laissent filer le Bayern Munich, vainqueur d'Hoffenheim (0-6) la veille. Leipzig compte trois longueurs de retard sur le leader bavarois.

Un match indécis jusqu’au bout. Leipzig et le Bayer Leverkusen ont partagé les points ce dimanche à la Red Bull Arena (1-1). Longtemps bousculés dans le premier acte et après avoir concédé l'ouverture du score, les joueurs de Julian Nagelsmann ont finalement su se ressaisir et ainsi éviter une déconvenue. Au classement Leipzig conserve sa deuxième place (49 pts) à trois unités du Bayern Munich, Leverkusen maintient sa cinquième position (44 pts).

Disposés en 3-4-3, les joueurs du Bayer Leverkusen sont rentrés dans la rencontre avec des intentions de jeu bien définies : opter pour un jeu en contre pour tenter de déséquilibrer le bloc du RB Leipzig. Les offensives du cinquième de Bundesliga ont provoqué plus d'une fois des sueurs froides au sein de l'arrière-garde du club de la Saxe. Kerem Demirbay et Nadiem Amiri ne sont pas passé loin de l'ouverture du score mais ce n'était que partie remise. Profitant d'un joli numéro de soliste d'Exequiel Palacios, Leon Bailey a trompé la vigilance de Péter Gulácsi (1-0, 29e).

Nkunku a encore du feu dans les jambes

Probablement réveillés par cette ouverture du score, les joueurs de Julian Nagelsmann ont réagi rapidement. Patrik Schick a remis le 8e de finaliste de la C1 dans le sens de la marche, trois minutes plus tard, profitant d'une offrande de Christopher Nkunku, sa douzième de la saison (1-1, 32e). Au fil de la rencontre, Leipzig a affiché un visage plus conquérant et l'ancien joueur du PSG a contribué grandement à ce renouveau. À l'origine de la plupart des opportunités de son équipe (47e, 51e, 63e), Nkunku a pesé et souvent régné au milieu de terrain.

Avec un second acte bien plus maîtrisé que le premier, le deuxième de Bundesliga a clairement rééquilibrer les débats et aurait même pu l'emporter si Patrik Schick s'était montré plus réaliste devant le but adverse. Leipzig n'a pas réalisé le meilleur match de sa saison mais il a limité les dégâts. Déjà ça.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313