Ce fût très compliqué. Mais la série continue pour le Bayern. Longtemps malmenés par un Monchengladbach vraiment séduisant, les Bavarois ont fini par l’emporter dans les dernières minutes (2-1). Grâce notamment à la belle réaction de Benjamin Pavard. Buteur contre son camp en première période, le champion du monde français a délivré une magnifique passe décisive victorieuse pour Goretzka. De quoi permettre aux hommes d’Hans-Dieter Flick d’enchainer un dixième succès en championnat. Avec toujours sept longueurs d’avance sur Dortmund, à trois journées de la fin. En déplacement à Brême mardi soir, le Bayern pourrait alors être sacré champion.

Supercoupe d'Europe
Un bonheur total pour le Bayern
IL Y A 20 HEURES

Privé de Robert Lewandowski et Thomas Müller suspendus, le leader a été franchement bousculé à l’Allianz Arena. Et il aurait même pu se retrouver mené. Un but d’Hofmann a d’abord été refusé par la VAR pour un hors-jeu millimétré (16e). Peu avant qu’Embolo, entré en jeu après la blessure à la cheville de Marcus Thuram (10e), ne manque une énorme opportunité. Après une première tête repoussée difficilement par Neuer, le Suisse a repris le ballon dans les six mètres mais l’a envoyé à côté (25e). Vraiment regrettable.

Pavard se rattrape de sa boulette

D’autant que le Bayern a ouvert le score dans la foulée… sur une énorme erreur de relance du gardien Sommer, dont a su profiter Zirkzee (1-0, 26e). Un coup du sort qui n’a pas arrêté les hommes de Marco Rose. Sans leur attaquant de pointe habituel Alassane Pléa, lui aussi suspendu, ils ont maintenu leur plan de jeu ambitieux qui a mis Benjamin Pavard à la faute. En taclant pour tenter d’intercepter un centre, le latéral droit a envoyé le ballon au fond de ses filets (1-1, 37e). Une égalisation amplement méritée.

Pas dans un grand jour, les Bavarois ont ensuite eu beaucoup de mal à réagir. Il a fallu attendre les doubles entrées en jeu de Davies et Coman (à la place d’Hernandez et Cuisance), pour voir enfin un peu de percussion dans le jeu du leader. La délivrance est finalement venue dans les dernières minutes. D’un centre bien senti au premier poteau, Benjamin Pavard a offert un caviar à Goretkza qui a coupé victorieusement le ballon (2-1, 86e). Et Monchengladbach ne s’en est pas remis.

Supercoupe d'Europe
20 000 spectateurs à Budapest : match test ou match de la peur ?
HIER À 12:07
Supercoupe d'Europe
Avec Sané et Gnabry dans les pattes, faut-il s'inquiéter pour Coman ?
HIER À 07:32