Diminués et bousculés, les Bavarois restent rois. Le RB Leipzig a manqué l'occasion de revenir à un point du Bayern Munich, plus que jamais leader de Bundesliga (0-1). Muselé en début de match et malmené après la mi-temps, le Bayern a su faire le dos rond malgré les absences de Jérôme Boateng, Alphonso Davies et Robert Lewandowski. Une victoire qui a peut-être scellé l'avenir de l'octuple champion d'Allemagne en titre, à quatre jours de son quart de finale aller de Ligue des champions face au Paris Saint-Germain.
La Bundesliga nous habitue à des chocs hauts en couleur, à l'image du dernier duel entre le Bayern et Leipzig en décembre dernier (3-3). Ce n'est pas la direction qu'a prise l'entame de ce match à la Red Bull Arena. Leipzig a su faire déjouer les Bavarois de par son positionnement haut et son pressing de tous les instants. La justesse technique des hommes de Flick mais aussi les décrochages d'Eric Maxim Choupo-Moting ont parfois oxygéné le Bayern. C'est justement le Camerounais qui s'est procuré la première occasion plus ou moins franche, mais son tir en pivot dans la surface est passé à côté. Il a fallu une belle inspiration de Thomas Müller pour que Leon Goretzka, lancé dans la surface, ouvre le score d'une puissante frappe sous la barre (38e, 0-1).
Football
Pour la première de Nagelsmann, le Bayern tenu en échec par l'Ajax
24/07/2021 À 17:18

Sept points d'avance,le Bayern a fait le trou

Leipzig a eu du mal à finir la première période, épuisé par des efforts qui n'ont fait que freiner l'ogre bavarois, sans l'arrêter. Mais c'est un tout autre visage qu'ont montré les Saxons au retour des vestiaires. Christopher Nkunku a manqué de sang-froid pour profiter d'un ballon cafouillé dans la surface du Bayern (48e). Pareil pour Dani Olmo, pourtant bien servi par l'entrant Justin Kluivert aux 16 mètres (52e). Le capitaine, Marcel Sabitzer, n'a pas trompé Manuel Neuer sur une première frappe au rebond piégeux (56e). Ni sur une seconde, que le gardien allemand a claqué au-delà de sa transversale (59e). Les 2 seuls tirs cadrés sur les 11 tentés par Leipzig en seconde période, preuve d'un manque de justesse dans le dernier geste.
Leipzig a progressivement levé le pied, et les entrées des attaquants Yussuf Poulsen et Alexander Sorloth n'y ont rien changé. Le Bayern a géré sa fin de match tout en donnant un petit coup de fouet via Müller et Serge Gnabry. Le premier aurait pu faire le break après un contrôle orienté pour effacer Tyler Adams et une frappe repoussée par Peter Gulasci (77e). Solide, à l'image du taulier qu'il est depuis tant d'années en Bundesliga, le Bayern a validé un 7e succès consécutif toutes compétitions confondues. La meilleure attaque des 5 grands championnats européens (79 buts en 27 matches de championnat) a montré qu'elle pouvait vivre, ou au moins survivre sans Lewandowski. Le PSG, qui a vécu un bien moins agréable samedi contre Lille (0-1), est prévenu.
Bundesliga
150 millions de perte de recettes pour le Bayern ?
05/07/2021 À 15:36
Euro 2020
Un activiste s'invite avec un drapeau arc-en-ciel pendant l'hymne hongrois
23/06/2021 À 19:17