Un rouleau compresseur embourbé en Allemagne. Le Bayern Munich a concédé le match nul à domicile face au promu de l'Arminia Bielefeld (3-3), dans une rencontre perturbée par la neige en première période. Le manque de rythme des Bavarois a profité à leurs adversaires, réalistes, qui ont mené 0-2 puis 1-3 après la mi-temps. Avec un précieux David Alaba et un inépuisable Alphonso Davies, récompensé d'un joli but, le Bayern est allé chercher un point bien mérité. Mais il ne creuse pas l'écart avec Leipzig, son dauphin au classement, qui conserve 5 points de retard.
Ballon d'Or
Pochettino répond à la polémique : "Messi mérite totalement ce Ballon d'Or"
IL Y A 21 MINUTES
Il faut être indulgent avec ce Bayern. Les hommes d'Hans-Dieter Flick sont rentrés ce vendredi du Qatar, où ils ont remporté la Coupe du monde des clubs avec une finale face aux Tigres jeudi (1-0). A l'Allianz Arena, ils ont retrouvé la neige qui a interrompu par deux fois la rencontre, afin que les intendants du club puissent déblayer les lignes blanches du terrain. Des conditions qui ont avantagé les visiteurs, même si Eric-Maxim Choupo-Moting, titulaire en l'absence de Thomas Müller, a allumé la mèche d'une frappe écrasée du droit (4e).
En attaque, le Bayern n'avait pas de quoi être inquiet. Cette saison, c'est en défense que le bât blesse. Bouna Sarr et Niklas Süle ont oublié Michel Vlap, qui faisait ses débuts pour l'Arminia. Dos au but, le Néerlandais a réussi un contrôle orienté aux 16 mètres avant de tromper Manuel Neuer (9e, 0-1). Le ton était donné.

Bouna Sarr et la défense bavaroise étaient restés au Qatar

Kingsley Coman et Leroy Sané ont multiplié les percussions sur les ailes, sans faire la différence par le dribble ou la passe aux abords de la surface. Le Bayern s'en est remis à l'excellente distribution de David Alaba, positionné devant la défense. Mais soit Sané était hors-jeu (12e), soit Coman a été repris par Cedric Brunner (29e), soit Choupo-Moting a manqué de promptitude (32e). Puis sensation à Munich : sur un corner, Vlap a déposé le ballon sur la tête d'Amos Pieper, étrangement seul au second poteau. Neuer n'a pu que constater les dégâts (37e, 0-2). Piqué au vif et libéré de la neige qui s'est arrêtée avant la mi-temps, le Bayern a répondu par Lewandowski, sevré de ballons en première période. C'est Alaba, encore lui, qui l'a idéalement servi dos au but. D'un enchaînement contrôle poitrine - volée du droit, le Polonais a trouvé le petit filet de Stefan Ortega (48e, 1-2).
Le Bayern était lancé... ou pas. Quasiment sur le coup d'envoi, Bouna Sarr a été débordé par Andreas Voglsammer. La défense bavaroise en congés, Christian Gebauer n'a eu qu'à pousser le ballon dans le but (49e, 1-3). On l'a dit, la défense est problématique en Bavière. Mais pas l'attaque. Corentin Tolisso, qui n'a pas compté ses efforts dans l'entrejeu, a coupé un centre millimétré de Sané d'une tête rageuse (57e, 2-3).
Les vagues rouges se sont accumulées sur le but de l'Arminia, avec un Coman insaisissable. Mais c'est à nouveau Sané qui a initié une action décisive. Son centre après un débordement côté droit a été mal repoussé par Voglsammer. La volée du gauche d'Alphonso Davies aux 16 mètres n'a laissé aucune chance à Ortega (69e, 3-3). Ereintés, les Bavarois n'ont pas trouvé de second souffle en fin de match. De quoi regretter le face-à-face étriqué qu'a gâché Lewandowski (72e). 16e de Bundesliga, l'Arminia aurait sûrement signé pour le point du nul avant la rencontre. Le Bayern, en revanche, n'a pas le temps de souffler : un périlleux déplacement chez l'Eintracht Francfort, 3e au classement, l'attend ce samedi.
Bundesliga
Grâce à Sané, le Bayern reprend la tête
27/11/2021 À 19:28
Ligue des champions
Solide comme le Bayern : 5/5 et une 1re place assurée
23/11/2021 À 19:41