Souvenez-vous, c’était il y a un peu plus d’un an. Brillant avec Schalke 04, Alexander Nübel, libre, sautait le pas et débarquait dans ce qui se fait de mieux outre-Rhin avec un transfert plutôt controversé au Bayern Munich. Une trajectoire méritée qui n’était pas sans rappeler celle de Manuel Neuer, un joueur qu’il était amené à remplacer lorsque celui-ci terminerait son contrat. Mais les choses ont très vite changé pour le dernier rempart de 24 ans.
En quelques semaines, le rêve éveillé a largement laissé place à une forme de cauchemar pour l’international espoir allemand. Celui qui enchaînait les belles performances dans le but des Knappen est tombé dans l’anonymat, ou presque. La faute à un enchaînement, plus ou moins prévisible, de circonstances.
Bundesliga
Lewandowski à hauteur de Müller, le Bayern en échec à Fribourg
15/05/2021 À 15:28

Une voie royale devenue chemin de croix

Le début de carrière de Alexander Nübel avait pourtant démarré au plus-que-parfait. Si les résultats collectifs étaient délicats, les performances individuelles du portier ont vite tapé dans l'œil des observateurs. Un rayonnement et une aisance qui ont rapidement donné naissance à l’étiquette de “nouveau Neuer” chez certains observateurs.
Néanmoins, cette comparaison n’est pas forcément la plus adaptée pour Florian Bogner, journaliste pour Eurosport Allemagne. “Elle était superficielle. Bien sûr, il y avait des similarités : il a repris le poste de titulaire à Schalke très jeune (22 ans, Neuer avait 20 ans). Il est également devenu capitaine de Schalke comme Neuer lors de sa dernière année.” Malgré lui, Nübel a bien marché dans les pas de son prédécesseur. Mais pas avec le même succès, pour l’instant.
Depuis six mois, l’ancien joueur des Knappen n’a pas eu l’occasion de briller dans les buts bavarois. Pis, depuis janvier 2020 et sa signature au FCB, le portier n’a été titularisé qu’à huit reprises, fin de bail à Schalke compris. “Quand il a annoncé son départ de Schalke, et depuis cette saison, sa réputation de bon gardien a malheureusement pris un sacré coup et a définitivement été remise en question en Allemagne…”, estime notre confrère. Sous la tunique bavaroise, Nübel n’a récolté que des miettes avec seulement deux sorties cette saison, une en C1 face à l’Atlético, l’autre en Coupe face au modeste FC Düren, pensionnaire de D5. Et ce n’est pas prêt de s’arranger.

Alexander Nübel lors du match de DFB Pokal face au FC Düren

Crédit: Getty Images

Une prolongation pour des (grosses) questions

Manuel Neuer, c’est bien cet homme qui vampirise le quotidien de l’espoir. Débarqué libre à Munich, Nübel aurait pu avoir une opportunité rêvée, tant la prolongation du champion du monde 2014 traînait en longueur. Taulier de Hansi Flick depuis sa prise de fonction en novembre 2019, l’international avait fini par rempiler pour trois saisons supplémentaires, jusqu'en 2023. Sans surprise, finalement.
Après plusieurs mois en délicatesse, Manuel Neuer a confirmé qu’il avait bien renfilé son costume de meilleur gardien de la planète. Pour ne laisser que des miettes à son jeune concurrent. “Il savait tout ça avant de venir, mais il était très humble vis-à-vis de cette situation”, poursuit Florian Bogner, qui suit le Bayern au quotidien.
Si Hansi Flick s’est toujours montré transparent sur la concurrence entre les deux hommes, l’ancien adjoint de Joachim Löw ne fait aucun cadeau à son jeune joueur. “Flick est clairement pro-Neuer”, analyse notre collègue. “Il ne voit pas du tout Nübel concurrencer ou soulager Neuer. Il avait décidé de faire jouer Neuer lors du dernier match de poule face à Moscou en C1 et récemment à Kiel en Coupe d’Allemagne (ndlr, le club de D2 allemande avait d’ailleurs fait sensation en sortant le champion d’Europe aux tirs au but).”

Manuel Neuer et Alexander Nübel lors de la présentation de l'équipe du Bayern, septembre 2020

Crédit: Getty Images

Pire, en tout début de saison, le technicien allemand lui préférait même Sven Ulreich comme portier remplaçant, avant que celui-ci ne rejoigne Hambourg dans les toutes dernières heures du mercato estival. Une décision qui avait fait des remous au sein de la maison bavaroise.

Éloge de la patience ou danger d’enlisement ?

Mais Alexander Nübel a beau avoir été “mis de côté” par son entraîneur, il n’en reste pas moins un projet et un joueur à polir pour les dirigeants du FCB. Hasan Salihamidžić et Karl-Heinz Rummenigge ont déjà apporté leur soutien au natif de Paderborn. Mais ce paravent doré pourrait se fragiliser peu à peu. Pour Florian Bogner, la situation, en apparence très bien gérée, pourrait vite basculer. “Nübel n’a aucun soutien majeur pour qu’on le fasse jouer en ce moment. Si Neuer joue à ce niveau pendant encore deux ou trois ans, ça pourrait inévitablement déboucher sur un transfert loin du Bayern…
S’il ne sera jamais une tare d’être le remplaçant de l’ogre Neuer, Alexander Nübel pourrait légitimement ronger son frein. Mais le joueur et son entourage ne semblent pas inquiets. “Je suis en contact régulier avec Hasan Salihamidžić, tout va bien. Tout est prévu comme un projet à long terme, d'où le contrat jusqu'en 2025”, a récemment expliqué Stefan Backs, l’agent du joueur, à Fussball-Transfers. Loyal et apprécié dans le vestiaire, le remplaçant de luxe Nübel a d’ailleurs été plusieurs fois salué par Neuer.
Au sein d’un club où le dernier rempart fait figure de sacrosaint (Maier, Pfaff, Kahn, Aumann et Neuer, pour ne citer qu’eux), l’avenir de Nübel s’annonce plus flou que jamais. Au cours de sa longue et riche histoire, le FC Bayern s’est rarement montré coutumier des changements de gardiens. Le jeune Allemand ne fait pas exception. “Il doit espérer pouvoir jouer un à trois matches de Bundesliga, mais ça dépend de plusieurs paramètres : si le championnat est déjà joué (ce qui semble peu probable pour le moment) ou si Neuer est prêt à accepter un peu de repos avant l’Euro. (...) Mais Neuer a une approche ‘Je veux jouer tout le temps, à tous les matches'...”, complète Florian Bogner.
Pour ses retrouvailles avec Schalke, plus d’un an après l’annonce de son transfert, Alexander Nübel devrait, encore une fois, regarder le match depuis le banc des remplaçants. En attendant son heure, patiemment. Mais pour combien de temps encore ?

Alexander Nübel à l'échauffement avec Manuel Neuer

Crédit: Getty Images

Bundesliga
40 buts : Lewandowski égale le record mythique de Müller
15/05/2021 À 14:03
Bundesliga
Le Bayern pulvérise Gladbach, Lewandowski à un but du record de Gerd Müller
08/05/2021 À 18:32