Un saut dans le vide. La presse allemande, le bien informé Bild pour être exact, a annoncé une petite bombe lundi en milieu de matinée : Xabi Alonso va devenir le prochain entraîneur du Borussia Mönchengladbach. L’information a ensuite été confirmée par Goal Espagne. De l’autre côté des Pyrénées, une chose est claire : Alonso n’a pas donné encore de réponse à la direction de la Real Sociedad, où il exerce comme entraîneur de l'équipe réserve.
Le Basque, retraité depuis 2017, va donc se lancer dans le monde impitoyable du coaching au sein d’un club professionnel. Quelques années après Zinedine Zidane, Frank Lampard, Steven Gerrard et quelques mois après l’intronisation d’Andrea Pirlo à la tête de la Juventus, voilà un nouvel ancien joueur, milieu de terrain, qui y va. Le profil d’ingénieur, penseur, que renvoyait l’élégant milieu défensif quand il était joueur, ne pouvait le mener qu’à choisir cette reconversion. Il a d’ailleurs rapidement choisi d’y aller après avoir raccroché ses crampons.
Bundesliga
Hernandez opéré du genou et absent plusieurs semaines
04/07/2021 À 12:54
Xabi Alonso n’est pas un novice en tant que technicien à proprement parler. Oui, il débute, mais il n'a fait que penser à ça depuis son retrait des pelouses. Il a d'ailleurs en poche sa licence UEFA depuis deux ans. Comme l’avait fait Zidane en son temps, le Basque a pris les commandes de l’équipe B de la Real Sociedad, plus connue sous le nom de "Sanse" qui évolue en Segunda B, soit la troisième division espagnole. Il est d’ailleurs leader du groupe 2 avec 37 points en 19 journées. Il avait pris ses fonctions en juillet 2019. Juste avant, il était passé par les équipes de jeune du Real Madrid où il avait emmené les "infantil A" à un titre, avant de se voir proposer de coacher les Juvenil A et d'entamer un cursus à la Zizou - Raul Gonzalez Blanco.

Un grand Paris ? Et si c’était surtout un (tout) petit Lyon...

A la Real Sociedad, c'était bouché

Une proposition qui n’avait pas eu de lendemain : Alonso avait décidé de repartir chez lui à San Sebastian. Jokin Aperribay, le président de la Real, avait réussi à le convaincre de revenir apporter son expérience à l’une des meilleures école de formation et post-formation d’Espagne. Un challenge trop séduisant pour être refusé. Aperribay avait toutefois réfuté que son plan était de mettre Alonso en salle d’attente pour l’équipe A. D’ailleurs, Imanol Alguacil a prolongé son contrat jusqu’en 2023.
Autant dire que la route vers le poste d’entraîneur de la Real Sociedad était bouché pour Alonso. Passé par la Premier League et la Bundesliga, l’ancien milieu de terrain va remettre les pieds dans un championnat qu’il connaît car il y a terminé sa carrière. A Gladbach, il devra composer avec un effectif assez jeune, et qui sera probablement largement remanié l'été prochain. Beaucoup de joueurs, dont la promesse Florian Neuhaus, ne sont pas sûr de rester.
L’annonce du départ anticipé de Marco Rose a d’ailleurs pas mal secoué le VFL ces dernières semaines. A 8 journées de la fin du championnat, le 8e de finaliste de la Ligue des champions n’est que 10e avec 36 points. Il n’y aura probablement pas d’Europe la saison prochaine, d’où le pari "on repart de zéro" avec Xabi Alonso. Les paris, justement, sont dans l'air du temps.

Xabi Alonso

Crédit: Getty Images

Bundesliga
Le Bayern veut faire de Haaland le successeur de Lewandowski
23/06/2021 À 11:48
Bundesliga
Tolisso, l'heure du départ : la Juve aurait lancé des premiers contacts
15/06/2021 À 07:26