"Il est totalement effondré". Ces mots, ce sont ceux de Julian Nagelsmann en conférence de presse d'avant-match avant le quart de finale aller de Ligue des Champions face à Villarreal, mardi. Encore victime d'une déchirure musculaire ce week-end, Corentin Tolisso accuse une nouvelle fois le coup. Comme une métaphore de son aventure bavaroise, décidément bien délicate à analyser.
Sa carrière et son armoire à trophées bien garnie feraient pâlir d'envie bon nombre de joueurs. Pourtant, depuis quelques années, le milieu de terrain formé à l'OL suit une carrière au délicat parfum d'inachevé du côté du Bayern Munich, qu'il avait rejoint pour 42 millions d'euros en juillet 2017, un record pour le club allemand à l'époque. Car l’aventure allemande de Corentin Tolisso est loin d'être un long fleuve tranquille et se résume à un triste cercle vicieux où belles performances et regains de forme ont peiné à faire de l'ombre aux blessures en cascade.

Mbappé-Messi, Lewandowski-Muller : Notre Top 5 des meilleurs duos d'attaquants d'Europe

Transferts
Pogba, Dybala, Dembélé : les 8 joueurs en fin de contrat à suivre cet été !
13/06/2022 À 18:35

14 trophées, 15 blessures

Entré en jeu à la 62e minute sur le pelouse de Fribourg samedi (1-4), l'international français a très vite quitté les siens, seulement 23 minutes après avoir foulé la pelouse. Et si des doutes ont été émis sur d'éventuels problèmes intestinaux, c'est finalement une déchirure musculaire qui a été confirmée par le staff médical bavarois.
Une tuile, une de plus, qui est venue s'ajouter à la longue indisponibilité cumulée par le joueur. Car cette blessure est déjà la quinzième en moins de cinq ans pour le natif de Tarare. Si sa première saison bavaroise avait été pleine et porteuse de grands espoirs, les suivantes ont été une plaie avec notamment un exercice 2018-2019 chaotique, marqué par une rupture des ligaments croisés. Avant que les pépins de fibres musculaires et autres déchirures ne viennent se multiplier et gâcher son aventure outre-Rhin.
Depuis septembre 2017, Corentin Tolisso n'a jamais autant garni son armoire à trophées avec pas moins de quatorze titres, en club et en sélection. Mais surtout, il a manqué près de 91 matches officiels avec le Bayern Munich. Et la liste devrait continuer à s'allonger.

Corentin Tolisso soulève la Supercoupe d'Allemagne 2021, remportée aux dépens du Borussia Dortmund.

Crédit: Getty Images

Un goût d'inachevé

Si les blessures font malheureusement partie du jeu, elles ont en tout cas changé toute la destinée de Corentin Tolisso ces dernières années. Très apprécié et conforté par ses différents entraîneurs au Bayern, de Jupp Heynckes à Julian Nagelsmann en passant bien évidemment par Hansi Flick et Niko Kovac, et par le sélectionneur Didier Deschamps, le milieu de terrain goûte forcément un parfum d'inachevé.
Capable de véritables coups d’éclat et de performances de très haut vol avec le club allemand, l’international français n'a que rarement déçu sous la tunique du champion d'Allemagne depuis son arrivée en 2017.
Malgré sa fragilité, les dirigeants bavarois ont toujours considéré le joueur comme un cadre de l'effectif munichois. Mais ses trop nombreuses blessures à répétition sont hélas venues ternir son bilan pourtant reluisant avec les Roten. Une déception que partage également son entraîneur Julian Nagelsmann. "En plus son contrat arrive à expiration, et ce n'est pas une situation facile pour un joueur. Il est parti en France pour essayer de penser à autre chose et de reprendre des forces et de l'énergie…" Et c'est probablement la première partie de cette déclaration qui devrait mettre un terme aux espoirs du Tricolore...

Corentin Tolisso félicité par Julian Nagelsmann lors de la saison 2021-2022.

Crédit: Getty Images

L’inévitable exil pour mieux rebondir ?

Car l'avenir de Corentin Tolisso s'écrit clairement en pointillés au Bayern Munich. En fin de contrat en juin prochain, le champion du monde 2018 espérait s'appuyer sur une fin de saison en boulet de canon pour prolonger l'aventure du côté de l'Allianz Arena. Mais cette nouvelle indisponibilité sonne comme un ultime coup d'arrêt, comme l'affirme BILD ces dernières heures.
Et le Bayern a d'ores et déjà pris les devants pour anticiper le départ de l'ancien Lyonnais. L'été dernier déjà, Julian Nagelsmann avait réussi à convaincre sa direction de mettre le grappin sur son ancien protégé, Marcel Sabitzer. Toutefois, c'est surtout la très probable arrivée du prodige néerlandais de l'Ajax Amsterdam, Ryan Gravenberch, qui devrait sceller le sort de Tolisso chez le champion d'Allemagne. Certains médias allemands et néerlandais affirment même que la venue du Batave serait déjà actée.
Les suiveurs de sport américain diraient que Tolisso est "injury prone", mais à 27 ans, le joueur a encore de belles années devant lui et les clubs devraient se bousculer en juin prochain pour obtenir sa signature. Si les cadors du vieux continent devraient forcément se pencher sur son cas, l'OL et Jean-Michel Aulas ne l'ont également pas oublié. La rumeur de son retour dans le Rhône est d'ailleurs un vieux serpent de mer. Affaire à suivre.

Coman, piston droit idéal des Bleus ?

Transferts
La génération dorée de l'OL est-elle passée à côté d'un plus grand destin ?
08/06/2022 À 13:37
Bundesliga
Tolisso absent plusieurs semaines pour une déchirure musculaire
20/02/2022 À 21:00