Benjamin Pavard s'estime peu reconnu par le public français et a tenu à répondre aux critiques. Dimanche, le joueur du Bayern Munich s'est exprimé sur Canal+ où il est notamment revenu sur son statut en Bleu. "Est-ce que je suis moins bon avec l'équipe de France que sous les couleurs du Bayern ? Non pas forcément. Après, on manque aussi parfois d'automatismes, j'ai découvert un autre poste en équipe de France", a expliqué celui qui a été titularisé au poste de piston droit avec les Bleus en Ligue des nations.
En finale, face à l'Espagne, le joueur du Bayern Munich s'est souvent retrouvé en difficulté. "Tu ne peux pas être au top directement, je viens de découvrir (ce poste), s'est justifié le défenseur de 25 ans qui évolue dans l'axe avec le champion d'Allemagne en titre. Je prends du recul sur les critiques en France. Parce que je suis parti jeune de la France. Je n'ai pas joué beaucoup de matchs en Ligue 1 (ndlr : août 2016) donc le public français ne me connaît pas beaucoup, il me connaît juste à travers cette frappe à la Coupe du monde, c'est de là où les gens ont commencé à s'intéresser à moi."
Bundesliga
Grâce à Sané, le Bayern reprend la tête
IL Y A 8 HEURES
Toujours à propos de ce match contre l'Espagne, Benjamin Pavard est revenu sur les remontrances de Paul Pogba. "J'ai regardé plusieurs fois l'action, on en a parlé après avec Paul, il s'est excusé d'avoir réagi comme ça. Quand je regarde l’action, OK, je ne me déplace pas suffisamment bien, je ne suis pas à l'arrêt non plus, et il y aurait pu aussi y avoir d'autres mouvements de joueurs. Tout le monde était arrêté. On a eu une explication, je ne lui en veux absolument pas, on en a parlé après le match, tout est réglé", a-t-il expliqué.
Si Didier Deschamps me fait confiance, ce n'est pas parce qu'il aime bien mes beaux yeux ou mes beaux cheveux
Alors qu'il peut compter sur la confiance de Didier Deschamps depuis ses débuts en sélection fin 2017, l'ancien Lillois reconnaît sa valeur. Et s'estime plus efficace défensivement que certains des meilleurs arrières droits du monde.
"S'il me fait confiance, ce n'est pas parce qu'il aime bien mes beaux yeux ou mes beaux cheveux. Il est conscient de mes qualités. Sur le papier, c'est peut-être moins sexy Pavard que (Achraf) Hakimi ou (Trent Alexander) Arnold, mais je trouve que défensivement je suis plus complet. J'aurais aimé être plus respecté en France, car je suis Français, mais après je ne vais pas forcer les gens à aller regarder les matchs en Allemagne, a-t-il souligné. Les vrais qui regardent le football connaissent les performances que j'ai faites et que je fais."
Avec de telles déclarations, Benjamin Pavard sera plus que jamais attendu face au Kazakhstan et à la Finlande courant novembre.

Pavard, la sale période : "Au Bayern, on a les mêmes doutes qu'en France"

Bundesliga
Une reprise en mode kung-fu pour signer son retour : le but de Haaland en vidéo
IL Y A 10 HEURES
Bundesliga
Un beau succès, retour réussi pour Haaland : Dortmund se remet à l'endroit
IL Y A 11 HEURES