Quatre à la suite pour le Bayern, intouchable à Bielefeld. Après la désillusion en Ligue des champions, les Bavarois ont su tourner la page et s’imposer largement face à l’Arminia Bielefeld, dimanche, à la SchücoArena (0-3). Jacob Barrett Laursen contre son camp (10e), Serge Gnabry (45e+7), et Jamal Musiala (85e) ont propulsé les Munichois vers un quatrième succès de suite en Bundesliga. Le Bayern (1er, 72 points) en profite pour reprendre neuf points d’avance sur Dortmund en tête du classement, à une semaine du choc entre ces derniers. En revanche, l’opération maintien se complique pour Bielefeld, toujours englué dans la zone rouge (17e, 26 points).
Un affrontement entre la meilleure (le Bayern, 86 buts) et la pire attaque (Bielefeld, 23 buts) du championnat suggérait un déplacement aisé pour des Munichois fâchés depuis leur déconvenue sur la scène européenne. Remuant, Robert Lewandowski a très vite trouvé la barre de la tête (8e), deux minutes avant de pousser à la faute Jacob Barrett Laursen, buteur contre son camp de la poitrine (10e). La note a été proche de se corser, mais Leon Goretzka (17e) et Marcel Sabitzer (35e) ont buté sur un Stefan Ortega bien mobile. En face, la vivacité de Patrick Wimmer et la vista de Masaya Okugawa ont fait passer quelques frissons à une défense au fort accent tricolore (16e, 43e).
Transferts
Pogba, Dybala, Dembélé : les 8 joueurs en fin de contrat à suivre cet été !
13/06/2022 À 18:35

Un choc pour le titre face à Dortmund

Lors d’une fin de premier acte marquée par la blessure de Fabian Kunze, victime d’un coup de coude de Tanguy Kouassi (45e+2), Serge Gnabry, jusque-là distillateur de centres, a repris en une touche une balle en profondeur de Joshua Kimmich (45e+7). Un but accordé avec révision du VAR, à l’instar du premier. Malgré les absences sur blessure de Lucas Hernandez et Kingsley Coman, les Munichois n’ont pas tremblé dimanche, même si l’arbitre aurait pu accorder un penalty aux Bielefeldois à la suite d’un contact limite de Benjamin Pavard sur Okugawa (65e).
Lancés dans ce second acte sur un rythme monotone, les Bavarois ont attendu la rentrée rafraîchissante de Jamal Musiala pour redonner de l’allant à une attaque maladroite et décolorée. Mis à contribution par la pépite allemande, Stefan Ortega a dû s’incliner en toute fin de partie, trompé au premier poteau (85e). Un score qui ne reflète pas la performance du portier des "Blauen" (Bleus), auteur de quelques parades bien senties.
Cette défaite, la sixième en sept matches, n’arrange pas les affaires des locaux, coincés dans la zone rouge (17e, 26 points). Côté Bayern (1er, 72 points), les minois ont de quoi se détendre avec un quatrième succès de rang et une marge gonflée à neuf unités en tête de Bundesliga. Le titre pourrait même être officiel, en cas de victoire lors du choc de la prochaine journée à l’Allianz Arena face à Dortmund.

Le gros coup de Leipzig

En clôture de cette 30e journée, les choc entre les deux principaux candidats au podium, le Bayer Leverkusen, diminué par de nombreuses absences, et le RB Leipzig, s'est décidé sur un but crucial du RB, marqué à la 69e minute par Szoboszlai (1-0), parfaitement lancé par l'indispensable Nkunku.
Le club de l'international français compte donc deux points d'avance sur le Bayer (54 à 52) pour aborder le sprint final des quatre dernières journées. Mais personne ne peut dire si cela sera suffisant pour finir sur le podium, avec trois équipes en trois points si l'on rajoute Fribourg (5e, 51 pts).
De son côté, l'Union Berlin a réussi à revenir dans le Top 6 en disposant de l'Eintracht Francfort (2-0), fatigué par ses efforts de jeudi pour éliminer le FC Barcelone de la Ligue Europa. En revanche, Hoffenheim, en se montrant incapable de battre la lanterne rouge, Fürth (0-0), reste scotché à la 8e place, derrière l'Union Berlin et le FC Cologne.
Avec AFP
Bundesliga
Leipzig en C1, Stuttgart se sauve dans le temps additionnel
14/05/2022 À 15:34
Bundesliga
Une fin de saison tranquille : Le Bayern accroché
08/05/2022 À 17:31