Les entraîneurs de la CAN

Les entraîneurs de la CAN
Par AFP

Le 23/01/2004 à 06:50Mis à jour

La Coupe d'Afrique des Nations, qui débute samedi en Tunisie, verra pas moins de cinq entraîneurs français s'assoir sur le banc de différentes sélections. Outre les représentants tricolores, partez à la découverte des 16 techniciens qui seront aux command

________________________________________________________________

GROUPE A

________________________________________________________________

TUNISIE : ROGER LEMERRE (FRA)

62 ans, en fonction depuis le 4 octobre 2002. Ancien entraîneur de Lens et du Red Star (FRA), Roger Lemerre s'est fait connaître comme responsable de l'équipe de France militaire puis adjoint du sélectionneur de l'équipe de France Aimé Jacquet auquel il a succédé après le titre de champion du monde en 1998. Champion d'Europe avec la France en 2000, il a été évincé en 2002 après l'échec français au Mondial asiatique. Il dirige depuis la Tunisie, pays où il a entraîné l'Espérance Tunis en 1983-84.

Son objectif : "Aller le plus loin possible".

GUINEE : MICHEL DUSSUYER (FRA)

44 ans, en poste depuis septembre 2002. Ancien gardien de but de Cannes et Nice (FRA), Michel Dussuyer a ensuite occupé le poste de responsable du centre de formation de Cannes. Il vit à la tête de la sélection guinéenne sa première expérience à l'étranger, une expérience déjà réussie avec cette qualification pour la CAN.

Son objectif : "Le premier objectif est évidemment de se qualifier pour la deuxième phase. Cela m'étonnerait que la Tunisie ne passe pas chez elle. Nous lutterons donc surtout contre le Rwanda et la RDC."

RD CONGO : Mike Wadsworth (ANG)

53 ans, en poste depuis novembre 2003. Mike Wadsworth, qui a entraîné plusieurs clubs anglais dont Carlisle (1993-1996), Scarborough (1996-1999), Colchester (janvier-août 1999), Oldham (2001-2002) et Huddersifield (2002-2003), était l'adjoint de Bobby Robson à Newcastle quans la Fédération congolaise a fait appel à ses services, à trois mois de la CAN. Il va découvrir la football africain en Tunisie.

Son objectif : "Malgré des problèmes de finances et d'organisation lors de la préparation, les joueurs sont motivés pour faire un grand tournoi."

RWANDA : Ratomir Dujkovic (SEM)

57 ans, en poste depuis 2001. Ancien joueur et entraîneur adjoint de l'Etoile Rouge de Belgrade et de l'équipe nationale de Yougoslavie. Après avoir réussi l'exploit de qualifier la sélection nationale pour sa première CAN, son contrat à la tête du Rwanda a été prolongé jusqu'en août 2004.

Son objectif : "Le simple fait d'être qualifié est déjà une réussite. Nous savons que les autres équipes sont meilleures que nous mais nous ferons de notre mieux pour obtenir un bon résultat quand même."

________________________________________________________________

GROUPE B

________________________________________________________________

SENEGAL : Guy Stephan (FRA)

47 ans, en poste depuis janvier 2003. L'ancien entraîneur de Lyon (1991-96) et de Bordeaux (1996-97), adjoint du sélectionneur de l'équipe de France Roger Lemerre à l'Euro 2000 et au Mondial 2002, assure la difficile succession de Bruno Metsu, l'homme qui a conduit le Sénégal en finale de la CAN puis en quart de finale du Mondial en 2002. Sous contrat jusqu'en 2006, Stéphan entend travailler sur la durée.

Son objectif : "atteindre le dernier carré. Mais si on peut faire mieux, on ne va pas s'en priver."

BURKINA FASO : JEAN-PAUL RABIER (FRA)

49 ans le 25 janvier, en poste depuis juillet 2002. Ancien joueur de Lens et ancien entraîneur de Guingamp, La Roche-sur-Yon Rouen et Besançon (France), Jean-Paul Rabier avait pour mission de qualifier les Etalons pour la phase finale de la CAN. Contrat rempli avec brio.

Son objectif : "Nous mettrons tout en oeuvre pour passer le 1er tour, ensuite on avisera. Un match contre la Tunisie en quart de finale n'est pas à exclure."

KENYA : JACOB MULEE (KEN)

38 ans, en poste depuis juin 2002. Jacob Mulee a joué comme gardien de but avec le Kenya et le club de Tusker FC. Il s'est attiré le surnom de "Ghost" (le fantôme) pour ses arrêts acrobatiques et sa façon de "disparaître" entre les poteaux en portant du noir. Il est le premier entraîneur de nationalité kenyane à qualifier la sélection nationale pour la phase finale d'une Coupe d'Afrique des nations.

Son objectif : "Nous sommes fatigués de voir les autres progresser sur la scène africaine. Nous voulons disputer quatre matches avant d'être éliminés."

MALI : HENRI STAMBOULI (FRA)

42 ans, en poste depuis septembre 2003. Ancien gardien de but de Monaco (1977-86) et de Marseille (1986-89), Stambouli a fait ses armes comme entraîneur à Marseille, à la tête de la sélection de Guinée, à Sion (1re div. suisse) et enfin à Sedan. En septembre 2003, il a succédé à Christian Dalger, évincé du poste de sélectionneur du Mali malgré la qualification pour la CAN-2004.

Son objectif : "Nous allons à Tunis pour gagner. Notre préparation a été bonne. Nous avons joué un match par mois".

________________________________________________________________

GROUPE C

________________________________________________________________

CAMEROUN : WINFRIED SCHAEFER (ALL)

54 ans, en poste depuis septembre 2001. Après avoir joué en Allemagne durant toute sa carrière puis entraîné plusieurs clubs comme Karlsruher SC, VFB Stuttgart et Tennis Borussia Berlin, Schaefer a découvert le Cameroun en septembre 2001. Malgré un Mondial-2002 raté, il peut se prévaloir d'une victoire à la CAN-2002 au Mali ainsi que d'une finale en Coupe des Confédérations en juin 2003 en France. Son style ne passe pas toujours bien, mais il a les capacités pour conduire le Cameroun à sa cinquième victoire continentale.

Son objectif : "conserver le titre acquis en 2002"

ALGERIE : RABAH SAADANE (ALG)

57 ans, en poste depuis juillet 2003. Ancien joueur de Mouloudia Constantine, il a pris en juillet 2003 la succession du Belge Georges Leekens, parti entraîner Mouscron (1re div. belge). Il s'agit d'un retour puisque Saadane a déjà entraîné la sélection nationale notamment lors du Mondial-86. Il s'occupait des Espoirs avant d'accepter l'interim en juillet.

Son objectif : "Aller le plus loin possible dans un groupe difficile."

EGYPTE : MOHSEN SALEH (EGY)

54 ans, en poste depuis juillet 2002. Il a notamment joué à Al-Ahly avec qui, en tant qu'entraîneur (1999-2002), il gagné un titre de champion et une Coupe d'Egypte. Saleh a aussi entraîné plusieurs clubs en Egypte dont Al-Canah (le canal), Al-Masri et Al-Ismaïli. Au niveau international, il a entraîné des clubs aux Emirats arabes Unis, en Oman et en Arabie saoudite.

Son objectif : "faire grosse impression".

ZIMBABWE : SUNDAY MARIMO (ZIM)

54 ans, en poste depuis juillet 2002. Ancien défenseur et capitaine du Zimbabwe, Sunday "Mhofu" Marimo s'est taillé une solide réputation en tant qu'entraîneur des Dynamos, qu'il a menés en finale de la Ligue des champions d'Afrique en 1998 contre l'ASEC Abidjan. Après deux ans d'inactivité, il a accepté de prendre en charge la sélection nationale après le Polonais Wieslaw Grabowski, resté seulement une semaine à la tête des Warriors.

Son objectif : "D'abord apprendre. Une place en quarts de finale constituerait un bonus."

________________________________________________________________

GROUPE D

________________________________________________________________

NIGERIA : CHRISTIAN "CHAIRMAN" CHUKWU (NGR)

53 ans, en poste depuis août 2002. Christian Chukwu a dirigé l'équipe nationale du Kenya ainsi que plusieurs clubs nigérians comme Enugu Rangers et Iwuanyanwu Nationale. Vainqueur de la CAN en tant que joueur, en 1980, pour le premier sacre nigérian, il a également participé au second, en 1994 en Tunisie, en tant que sélectionneur adjoint.

Son objectif : "La victoire".

AFRIQUE DU SUD : APRIL PHUMO (RSA)

63 ans, en poste depuis janvier 2004. Mécontente de la liste proposée par le sélectionneur Ephraim Mashaba, la Fédération sud-africaine a suspendu le technicien moins de trois semaines avant le début de la CAN. April "Styles" Phumo, son adjoint, qui a notamment entraîné le Lesotho et plusieurs clubs sud-africains par le passé, a depuis repris le flambeau.

Son objectif : "Nous ne sommes pas encore totalement prêts et nous en saurons un peu plus après le premier match"

BENIN : JONES CECIL ATTUQUAYEFIO (GHA)

59 ans, en poste depuis août 2003. En tant qu'entraîneur, Jones Cecil Attuquayefio s'est fait connaître avec les Hearts of Oak, avec qui il a remporté le titre de champion du Ghana quatre années de suite et surtout la Ligue des champions d'Afrique. En plein milieu des qualifications, il a été appelé au chevet des Ecureils pour terminer le travail entamé par le Belge René Taelman, limogé après une déroute au Soudan (0-3).

Son objectif : "Conduire le Bénin au deuxième tour"

MAROC : BADOU EZZAKI (MAR)

44 ans, en poste depuis juin 2002. Ancien gardien de but du Maroc, entre 1985 et 1992, désigné Ballon d'or africain en 1986, Ezzaki a notamment porté le maillot du Real Deportivo Mallorca. Comme entraîneur, il a dirigé les clubs marocains du Wydad et du Moghreb Fès.

Son objectif : "Faire mieux que les deux dernières éditions en atteignant le 2e tour".

0
0