La mort de Christophe Revault , le 6 mai dernier, a profondément choqué les supporters du Havre et le football français. Huit jours plus tard, Bruno Dieudonné, le procureur de la République du Havre, a indiqué vendredi, à la suite des résultats de l'autopsie, que l'ex-gardien de but du HAC, du PSG, de Rennes et de Toulouse avait succombé à "une péritonite", inflammation aiguë du péritoine (membrane de l'abdomen).
"Des analyses complémentaires ont été ordonnées qui permettront aux experts d'affiner leurs conclusions. Comme pour toute autopsie, des analyses toxicologiques ont été demandées dont les résultats ne seront pas connus avant plusieurs jours", a expliqué Bruno Dieudonné vendredi à L'Equipe. Le quotidien révèle que les secours ont constaté le décès de Christophe Revault, à son domicile d'Octeville (Seine-Maritime) aux environs de 17h.
Coupe d'Afrique des Nations
Bousculade meurtrière : Un quart de finale de la CAN déplacé dans l'autre stade de Yaoundé
IL Y A UNE HEURE
Depuis une semaine, les hommages se sont multipliés en France. Des centaines de supporters havrais se sont rassemblés au Stade Océane au lendemain de l'annonce de son décès. Damien Comolli, le président du TFC, a indiqué, au micro de France Bleu Occitanie, qu’une tribune du Stadium serait renommée "Christophe-Revault".

Christophe Revault avec le maillot du Havre en avril 2009

Crédit: Getty Images

Liga
Barça : Fati ne sera pas opéré, une absence entre 6 et 8 semaines évoquée ?
IL Y A UNE HEURE
Liga
Oblak positif au Covid-19
IL Y A 2 HEURES