Ils rêvaient de se retrouver, à Barcelone ou à Paris, pour renouer le lien d'une complicité si évidente qu'elle avait fini par s'étendre hors du rectangle vert. Dans la nuit de samedi à dimanche (2h00), Lionel Messi et Neymar vont finalement s'affronter pour un enjeu dépassant largement le cadre de leur amitié. Pour l'un comme pour l'autre, soulever la Copa América ne serait rien d'autre que l'exploit le plus retentissant de leur carrière.
Tant pis si la compétition a quelque peu perdu de son lustre, ou si elle est boudée par une majeure partie de la population sud-américaine, beaucoup plus préoccupée par la situation sanitaire. Les deux joueurs courent depuis trop longtemps derrière ce titre d'envergure avec leur sélection nationale pour ne pas considérer cette finale-là, disputée entre les deux superpuissances du continent, comme un événement majeur de leur carrière.
Qualif. Coupe du Monde - Amsud
Un choc sans vainqueur mais l'essentiel est ailleurs : Messi et l'Argentine seront au Mondial
17/11/2021 À 05:26
Voilà pourquoi cette fois, la camaraderie entretenue par ces deux hommes, suffisamment forte pour pousser le Brésilien du PSG à réclamer le transfert de l'Argentin du Barça et inversement, passera au second plan. Ce qui n'empêche pas de conserver une forme d'admiration réciproque.
Nous sommes en finale et nous sommes rivaux maintenant
"Battre le Brésil avec Neymar sera très difficile, a confié Messi après la qualification de l'Albiceleste. Nous connaissons tous son potentiel, ce qu'il est capable de faire individuellement." Réponse de la superstar auriverde : "Aujourd'hui, l'Argentine a, avec Messi, l'un des meilleurs joueurs de son histoire. Je pense que ce serait une bonne chose pour le film de ma carrière. C'est une finale que tout le monde espérait, et que j'ai toujours rêvé de jouer."

Du podium du Ballon d'Or à laissé-pour-compte au Barça : Comment Griezmann en est-il arrivé là ?

"Ney" est animé par une volonté profonde de laisser un héritage. Sortir de la zone d'influence de Messi avait en partie motivé son transfert, en 2017. Et s'il n'a pas toujours été irréprochable sur le plan de l'engagement avec le Paris Saint-Germain, son implication avec le Brésil n'a, elle, jamais été durablement remise en cause.
"Messi est un grand ami, il est le meilleur joueur que j'ai vu jouer, mais nous sommes en finale et nous sommes rivaux maintenant, a-t-il lâché. Lorsque vous avez un ami comme adversaire, il n'est pas facile de mettre l'amitié de côté. Mais vous voulez le battre par tous les moyens et ce sera le cas samedi. Je veux gagner, je veux obtenir ce titre parce que ce serait aussi mon premier."

Des blessures pour Neymar, des échecs pour Messi

Jusqu'ici, ses succès avec la Seleção furent plus symboliques que véritablement mémorables. La Coupe des Confédérations (2013) et le titre olympique (2016), tous deux glanés en terres brésiliennes, ne pèsent pas plus lourd que les deux blessures qui l'ont privé des deux derniers moments marquants de la sélection brésilienne : le Mineiraço, humiliation historique subie face à l'Allemagne (7-1), et la victoire en Copa América, en 2019.

Kane, Messi, Neymar : Et si le Ballon d'Or se jouait ce week-end ?

Pour Messi, le fardeau est encore plus pesant. Le sextuple Ballon d'Or a perdu quatre finales, dont une en Coupe du monde (2014). Après un deuxième échec consécutif sur la dernière marche, lors de la Copa América Centenario (2016), où il avait manqué son tir au but, le coup fut si rude que l'Argentin avait fini par annoncer sa retraite internationale. Avant de se raviser.
À 34 ans, et alors que son avenir en club n'a jamais semblé aussi flou, "La Pulga" dispute peut-être la dernière "Copa" de sa carrière. Et met du cœur à l'ouvrage. Avec quatre buts et cinq passes décisives, le génie de Rosario est directement impliqué sur neuf des onze buts de l'Albiceleste depuis le début du tournoi. Mettre la main sur le trophée lui permettrait non seulement de libérer toute une nation, qui n'a rien eu à se mettre sous la dent depuis 1993, mais aussi de combler un vide dans un palmarès long comme le bras.
Il prendrait même une petite longueur d'avance dans une autre course qui compte, celle menant au Ballon d'Or, puisqu'aucun finaliste de l'Euro ne s'est véritablement démarqué cette année. De quoi transformer, pour lui, une saison éprouvante en année riche. Comme à la belle époque. Celle où Neymar jouait encore à ses côtés.
Qualif. Coupe du Monde - Amsud
Pas de duel avec Messi : Neymar forfait pour Argentine - Brésil
15/11/2021 À 20:40
Qualif. Coupe du monde
"C'est confirmé qu'il va jouer" : Messi apte pour le choc contre le Brésil
15/11/2021 À 17:45