Getty Images

Ousmane Dembélé a signé une entrée convaincante face au Celta Vigo

Dembélé, premiers frissons

Le 12/01/2018 à 01:20Mis à jour Le 12/01/2018 à 01:35

COPA DEL REY - Entré peu avant l'heure de jeu à la place de Lionel Messi, Ousmane Dembélé a réalisé une demi-heure séduisante face au Celta Vigo, entre crochets tranchants et accélérations dévastatrices. Le Français s'est même offert sa deuxième passe décisive de la saison en offrant le cinquième but barcelonais à Ivan Rakitic. Encourageant.

Dimanche dernier, Dembélé avait déjà effectué son retour au Camp Nou en étant titularisé en Liga face à Levante. Sans être décevant, il avait été plutôt discret. Remplaçant ce mercredi soir, il est sorti du banc à la 59e minute de jeu pour remplacer un Lionel Messi double-buteur et qui, de mémoire de presse espagnole, n'était pas sorti si tôt d'un match (hors blessures) depuis 302 rencontres.

Ousmane Dembélé s'est rapidement installé sur le côté droit de l'attaque du Barça, Valverde profitant de la sortie de son crack argentin pour repasser en 4-3-3, en faisant entrer José Arnaiz à gauche et en laissant Luis Suarez en pointe. Sept minutes plus tard, premières prises de balles de Dembélé et premières différences. Après avoir résisité au retour d'un adversaire, l'ailier français s'est amusé de Jonny Castro avant de servir parfaitement Semedo dans la surface galicienne. Le Portugais a ensuite perdu le ballon, mais le ton était donné.

Crochets, accélérations et passe décisive

Deux minutes plus tard, nouveau numéro de Dembélé. Récupération dans sa moitié de terrain, petit pont, accélération foudroyante, fixation du défenseur adverse puis feinte de frappe, sa spéciale, avant un tir du gauche enroulé, finalement contré. S'il aurait pu décaler à gauche Luis Suarez, qui était seul, le Camp Nou ne lui en a pas voulu et a salué son initiative en l'applaudissant chaudement.

Il a ensuite parfaitement servi Arnaiz dans la surface, d'une belle ouverture du pied gauche, après avoir facilement éliminé deux joueurs. Puis en fin de match, il a failli offrir le cinquième but de la rencontre à Ivan Rakitic, d'une belle passe en retrait, mais le Croate a été contré et le ballon a filé en corner. Un corner tiré du pied droit par le Français et déposé sur la tête de Rakitic, qui cette fois a envoyé le cuir au fond des filets. La deuxième passe décisive du Français cette saison, après celle pour Luis Suarez en septembre dernier dans le derby catalan.

Il se touche la cuisse, la presse madrilène s'emballe

Entreprenant et très en forme, Ousmane Dembélé s'est donc offert une belle rentrée, dans un contexte il est vrai très favorable. De bon augure quand même pour la suite, même s'il devra enchaîner pour pouvoir retrouver toutes ses sensations. Au coup de sifflet final, les caméras espagnoles l'ont d'ailleurs pris en train de s'étirer la jambe gauche, celle-là même où il s'était blessé. Ni une, ni deux, la presse madrilène (Marca en tête) s'est rapidement demandée si l'homme qui valait 105 millions d'euros n'avait pas rechuté de sa blessure à la cuisse.

"Je crois qu'il n'a rien de spécial", a rassuré Ernesto Valverde en conférence de presse quelques minutes plus tard, avant de saluer la prestation de son numéro 11 : "J'ai trouvé Dembélé très bien. Il a quelque chose de différent par rapport aux autres. Il se passe toujours quelque chose quand il touche le ballon ". Et le Camp Nou n'a encore rien vu.

0
0