Getty Images

Le Barça battu à Levante (2-1) en 8e de finale aller

Pour le Barça, c'est un moindre mal

Le 10/01/2019 à 23:20Mis à jour Le 10/01/2019 à 23:44

COUPE DU ROI - Insipide, le FC Barcelone s'est logiquement incliné à Levante (2-1) jeudi en 8e de finale aller. Les Catalans, qui avaient un break de retard après seulement 17 minutes de jeu, ont cependant réussi à limiter la casse grâce à un penalty de Philippe Coutinho en fin de rencontre. Le match retour aura lieu le 17 janvier au Camp Nou.

Un penalty pour sauver les meubles. Méconnaissable et largement dominé jeudi soir, le FC Barcelone s'est incliné sur la pelouse de Levante (2-1) en huitième de finale aller de la Coupe du Roi. La réduction du score inespérée de Philippe Coutinho permet aux Catalans de préserver toutes leurs chances en vue du match retour. Mais les hommes d'Ernesto Valverde chutent pour la première fois depuis novembre dernier.

C'est presque par défaut qu'Ernesto Valverde a lancé Denis Suarez dans la bataille, à une vingtaine de minutes du terme, à la place d'un Malcom bien décevant. Mais, en instance de départ, le milieu de 25 ans n'a eu besoin que d'une accélération pour mettre à mal deux défenseurs adverses et pousser Coke à la faute. De quoi permettre à Philippe Coutinho (2-1, 84e) de sauver son match catastrophique. Et plus généralement de sauver les meubles dans celui des Blaugrana.

Les remplaçants ont perdu des points

Car avant cette réduction du score un brin chanceuse, les Catalans n'ont rien montré d'autre qu'une apathie très inhabituelle. Ernesto Valverde avait décidé de laisser Lionel Messi, Luis Suarez, Ivan Rakitic et Jordi Alba au repos. Malcom, Coutinho, Carles Alena ou encore Juan Miranda, pour ne citer qu'eux, ne lui ont absolument pas donné raison. Et Levante a profité très rapidement des lacunes adverses, Erick Cabaco venant sanctionner la passivité barcelonaise dès la quatrième minute pour récompenser la grosse entame des locaux (1-0, 4e).

S'en sont suivies deux grosses occasions pour Emmanuel Boateng (6e, 12e), puis le but du break de Borja Mayoral (18e) d'une belle frappe croisée, avant même que les Catalans n'aient eu le temps de réagir. Le joueur prêté par le Real Madrid aurait même pu s'offrir un doublé avant la pause (40e, 44e) avant que l'intensité ne baisse d'un cran dans le second acte. Titulaire en pointe, Ousmane Dembélé a de son côté manqué de tranchant pour véritablement inquiéter Aitor Fernandez, et c'est tout un secteur offensif qui a semblé bien emprunté.

Ce Barça-là pouvait donc difficilement passer à côté d'une première défaite depuis le 11 novembre dernier. Il a au moins réussi à éviter une déculottée qui lui tendait les bras. En maintenant le suspense avant le match retour, qui aura lieu jeudi prochain au Camp Nou (21h30).

0
0