Getty Images

Surpris par un Valence héroïque, le Barça termine sur un couac

Surpris par un Valence héroïque, le Barça termine sur un couac

Le 25/05/2019 à 22:58Mis à jour Le 25/05/2019 à 23:45

COPA DEL REY - Le Barça est encore tombé. Plus de deux semaines après sa sortie en demie de la Ligue des champions, le club catalan a mal terminé son exercice 2018/2019 en s'inclinant en finale de la Coupe du Roi face à Valence (1-2), samedi soir, à Séville. Kevin Gameiro (21e) et Rodrigo (33e) ont marqué les buts pour le VCF, plus titré depuis 2008, Lionel Messi avait réduit le score (73e).

Onze ans après, le Valence CF décroche un nouveau trophée. Le club espagnol s'est imposé en finale de la Coupe du Roi, samedi soir, à Séville au Stade Benito Villamarín, face au FC Barcelone (1-2), après une finale de haute volée. Les hommes de Marcelino s'offrent ainsi le huitième titre de leur histoire dans la compétition, l'année même de leur centenaire, mettant fin à une série de quatre victoires consécutives des Catalans dans l'épreuve. Lionel Messi, buteur à l'entame du dernier quart d'heure (73e), a répondu à Kévin Gameiro et Rodrigo, sans parvenir à éviter aux siens une nouvelle désillusion dans cette saison qui laissera certainement des traces.

Oui, le FC Barcelone est champion d'Espagne. Mais après leur élimination historique face à Liverpool en demi-finale de la Ligue des champions, les hommes d'Ernesto Valverde ont subi un nouvel affront de taille samedi soir, manquant l'occasion de réaliser un quintuplé inédit dans cette Coupe du Roi. De quoi laisser un goût de saison particulièrement inachevé dans les bouches catalanes. Tout l'inverse d'un Valence qui conclut, de son côté, un exercice de rêve. Une demi-finale de Ligue Europa, une quatrième place en Liga synonyme de qualification pour la prochaine Ligue des champions, qui était l'objectif du club, et maintenant un titre : ce cru 2018-2019 restera dans les mémoires. Il est le plus complet depuis le doublé Liga - Coupe UEFA obtenu lors de la saison 2003/2004.

Lionel Messi lors de la finale de la Copa del Rey entre le Barça et Valence

Lionel Messi lors de la finale de la Copa del Rey entre le Barça et ValenceGetty Images

Un titre l'année de son centenaire pour Valence

Les hommes de Marcelino se sont clairement donné les moyens de finir en beauté, surtout en première période. Très tôt dans le match, Rodrigo est passé tout proche de sanctionner une grossière erreur de Clément Lenglet (5e). Puis Kévin Gameiro a effacé Jordi Alba pour ouvrir le score d'une frappe sèche (1-0, 22e), imité une dizaine de minutes plus tard par un Rodrigo cette fois plus adroit… et complètement seul pour reprendre un centre avec un coup de tête (2-0, 33e). Trois tirs cadrés pour deux buts et une belle discipline défensive : le club che a paralysé des Blaugrana en manque total d'inspiration dans le premier acte.

Au retour des vestiaires, Malcom et Arturo Vidal sont entrés et les débats ont pris des allures d'attaque-défense sur le but de Jaume Domenech. Mais le portier espagnol a été sauvé par son poteau sur un festival de Lionel Messi (56e), avant de voir la frappe de Gerard Piqué passer de peu à côté (71e). Deux minutes plus tard, le dernier rempart valencian a écoeuré Lenglet sur corner… avant de céder devant Messi, qui avait suivi (2-1, 73e).

Les coéquipiers de la Pulga ont ensuite continué de pousser, sans pour autant se créer d'occasions franches. Pendant que Gonçalo Guedes, lui, se manquait deux fois de suite en contre, face à Cillessen (93e), puis au but ouvert (95e). Deux gros ratés qui sont restés sans conséquence pour les siens. Marcelino décroche donc son premier titre en tant qu'entraîneur, alors qu'Ernesto Valverde, lui, va vivre des prochaines heures compliquées. Sur les bancs aussi, les destins ont peut-être basculé samedi soir…

Dani Parejo (Valence CF) soulève la Coupe du Roi 2019
Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0