Le derby andalou entre le Betis Séville et le Séville FC en 8e de finale de la Coupe du Roi a été définitivement arrêté samedi soir après un jet de projectile qui a atteint le joueur Joan Jordan à la tête, a annoncé la fédération espagnole dans un communiqué. Alors que Nabil Fekir venait d'égaliser 1-1 sur un corner direct (39e), le milieu de terrain du Séville FC Joan Jordan a été touché à la tête par une barre en plastique lancée des tribunes sous les yeux de l'arbitre, qui a décidé d'interrompre la rencontre pendant de longues minutes, avant de l'arrêter définitivement.
"Officiel: le 8e de finale de Coupe du Roi entre le Betis Séville et le Séville FC est suspendu. La RFEF condamne tout acte de violence sur les terrains de jeu", a écrit la fédération espagnole, organisatrice de la compétition, sur Twitter. L'incident s'est produit peu avant la mi-temps, alors que les joueurs commençaient à se diriger vers le rond central après avoir célébré le but de Fekir au stade Benito-Villamarin (celui du Betis Séville). D'après les images diffusées à la télévision, l'arbitre Ricardo de Burgos Bengoechea a ramassé la barre, qui semblait faite de plastique, l'a déposée sur la touche et a commencé à discuter avec les responsables du stade.
Au bout d'une dizaine de minutes, les joueurs du Séville FC se sont dirigés vers les vestiaires et ceux du Betis ont attendu sur la pelouse la décision de l'arbitre, qui a finalement acté l'arrêt du match. "Le match est suspendu en raison d'incidents graves venants du public. La juge des compétitions décidera du jour et de l'horaire de la reprogrammation", a précisé la RFEF. Selon la presse espagnole, les trois options sont désormais les suivantes : jouer le match à huis clos, jouer le match en fermant une partie des gradins, ou jouer le match dans un autre stade. L'élimination du Betis Séville n'est, a priori, pas envisagée.
Liga
Dans l'attente, le Real se contente d'un nul
20/05/2022 À 20:56
Equipe de France
Fekir ne sait pas comment reconquérir Deschamps : "J’ignore sur quoi il se base"
20/05/2022 À 12:12
Liga
Bale et le Real, 9 ans de "je t’aime, moi non plus"
19/05/2022 À 21:45