Le Superclasico a enfin connu son épilogue et River Plate est à la fête. Les Millonarios ont dompté leur plus grand rival, dimanche soir, en finale de Copa Libertadores (1-1, 3-1 a.p), au stade Santiago-Bernabéu au terme d'une finale imparfaite, mais magnifique à regarder. Un résultat acquis durant la prolongation, suite à un match disputé et indécis. Si Les joueurs de Guillermo Barros Schelotto ont par moments maîtrisé les débats dans cette partie, River Plate s'est remis dans le sens de la marche pour l'emporter. Les Millonarios ont décroché à Madrid le quatrième sacre de leur histoire dans la compétition, le premier depuis 2015.
Copa Libertadores
21 joueurs touchés par le Covid, un gardien de fortune : l'incroyable exploit de River Plate
20/05/2021 À 09:36
Le Superclasico aura tenu toutes ses promesses. Les deux rivaux argentins se sont livrés un duel âpre comme à leur habitude. Le premier acte a été clairement à l'avantage de Boca Juniors. Les Xeneizes ont eu l'emprise sur le jeu, et ont été logiquement récompensés par une ouverture du score, signée Dario Benedetto (45e). Un coup sur la tête sans conséquence finalement pour River Plate. Entrés sur la pelouse avec de meilleures intentions lors de la seconde période, les Millonarios ont concrétisé leur réveil en revenant au score par l'intermédiaire de Lucas Pratto (68e), un ancien de la maison Boca, avant de décoincer le sort de cette finale pendant la prolongation grâce à Juan Fernando Quintero (109e). Gonzalo Nicolás "Pity" Martínez a ensuite asséné le coup de grâce en fin de partie (120e).

Quintero en héros, Gallardo au sommet de son art

On ne l'attendait pas mais c'est bien lui que l'histoire retiendra. Juan Fernando Quintero a réalisé une entrée parfaite au Santiago-Bernabeu. L'ancien Rennais a pesé de tout son poids dans cette victoire finale, lors de son entrée peu avant l'heure de jeu. Le milieu de terrain colombien a su se mettre en évidence. Très vite à son aise, il a distillé de bons ballons et pris souvent à défaut ses vis-à-vis. Son activité a été logiquement récompensée par ce but magnifique qui a totalement changé la physionomie du match. Dépassés dans la majorité des duels, Boca Juniors a commencé à céder du terrain à son adversaire du soir après avoir concédé l'égalisation. Cela a probablement été le tournant du match.
Cette victoire est aussi celle de Marcelo Gallardo. Arrivé en 2014 sur le banc des Millonarios, l'entraîneur argentin a soulevé son neuvième titre avec River Plate et agrandi un palmarès déjà conséquent. Aux commandes de River, l'ancien meneur de jeu de l'AS Monaco a remporté une multitude de trophées en l'espace de quelques années : la Copa Sudamericana (2014), la Recopa Sudamericana (2015, 2016), deux Copa Libertadores (2015, 2018), la Copa Suruga Bank (2015), la Copa Argentina (2015-2016, 2016-2017) et la Supercopa Argentina en 2017. Si River Plate règne ce soir sur le football sud-américain, "El Muñeco" y est pour beaucoup.
https://i.eurosport.com/2018/12/09/2479477.jpg
Copa Libertadores
Vingt cas de coronavirus et sans gardien : River Plate pourrait débuter un match... à dix
19/05/2021 À 15:46
Copa Libertadores
Les joueurs de Flamengo accueillis en héros à Rio
24/11/2019 À 16:34