Getty Images

Le Genoa éliminé par un club de 3e division

Le Genoa éliminé par un club de 3e division
Par Eurosport

Le 06/12/2018 à 23:45Mis à jour Le 06/12/2018 à 23:47

Le Genoa a été éliminé aux tirs au but (7-6 ; 3-3 a.p.) dès le 4e tour de la Coupe d'Italie par le Virtus Entella, modeste club de 3e division.

Le Genoa, actuellement 14e de Serie A, a été éliminé aux tirs au but (7-6 ; 3-3 a.p.), ce jeudi, dès le 4e tour de la Coupe d'Italie, par le Virtus Entella, modeste club de Serie C, la 3e division italienne.

Au-delà d'être une énorme surprise, cette sortie de route des Génois dès les 16e de finale est d'autant plus rocambolesque, qu'avant une interminable séance de tirs au but, ils avaient marqué leurs trois buts... sur penalties.

A l'ouverture du score de Stefano Icardi (qui n'a rien à voir avec l'attaquant argentin de L'inter, Mauro) à la 20e minute, Krzysztof Piatek a répondu par un premier penalty à la 27e.
Tout s'est accéléré dans les dix dernières minutes grâce au but du doublé pour Icardi (83e), suivi d'un autre doublé de l'inévitable Piatek... toujours sur penalty.

Durant les prolongations, Gianluca Lapadula a donné l'avantage au Genoa pour la première fois du match grâce à... un troisième penalty accordé au club de Gênes, avant qu'Adorjan, sur une passe décisive de l'intenable Icardi, ne décroche la séance de tirs au but pour le pensionnaire de Serie C, et une qualification au bout du suspense.

Cesare Prandelli, nouvel entraîneur du Genoa

Triste première moitié de saison pour le Genoa qui se retrouve dans une situation bien délicate en championnat (14e à quatre petits points du premier relégable, Bologne), et ne peut déjà plus compter sur cette parenthèse qu'est la Coupe d'Italie.

La fin de saison risque donc d'être longue pour le Genoa... mais pas vraiment pour son entraîneur, Ivan Juric.
En effet, selon plusieurs médias sportifs italiens dont Sky Italia, cette accumulation de mauvais résultats devraient lui coûter son poste, et les dirigeants du Genoa aurait décidé de le remplacer par l'ancien sélectionneur de la Squadra Azzurra, Cesare Prandelli.

(avec AFP)

0
0