Football
Coppa Italia

Sarri l'admet : "J'ai fait une connerie en faisant trois changements d'un coup"

Partager avec
Copier
Partager cet article

Maurizio Sarri

Crédit: Getty Images

ParGuillaume Maillard-Pacini
12/06/2020 à 22:08 | Mis à jour 12/06/2020 à 22:28
@guillaumemp

COUPE D'ITALIE - Satisfait après la qualification de son équipe pour la finale de la Coupe d'Italie face à l'AC Milan (1-1, 0-0), vendredi soir, Maurizio Sarri, l'entraîneur de la Juventus, a regretté d'avoir effectué trois changements d'un coup à l'heure de jeu. "J'ai fait une connerie", a-t-il admis après la rencontre.

Le football est un sport qui se joue à onze contre onze, et à la fin, c'est... la Juve qui s'en sort toujours.. Après un peu plus de trois mois d'interruption liée au Covid-19, l'Italie, qui a retrouvé un match de football ce vendredi soir, a une nouvelle fois vu la Vieille Dame se qualifier en finale de la Coupe d'Italie après son match nul face à l'AC Milan (0-0) en demi-finale retour. Mais grâce au but inscrit à l'aller (1-1), les coéquipiers de Cristiano Ronaldo, qui a raté un penalty ce vendredi soir, filent à Rome.

Le compte-rendu du match

Coppa Italia

Sans briller, la Juve va en finale de la "Coppa"

12/06/2020 À 21:02

"Les joueurs viennent de passer 70 jours sur un divan"

Interrogé par la Rai après la rencontre, Maurizio Sarri s'est contenté de la victoire. Pour la prestation, il préfère attendre. "Les joueurs viennent de passer 70 jours sur un divan, les faire revenir à 100% mentalement et physiquement n'est pas simple, a expliqué l'entraîneur de la Juve. Ce match, c'est comme si on l'avait joué fin juillet. Et c'est même pire, puisque les joueurs ont alors 30 jours de pause. Là, c'était 70 jours et sans bouger."

Concernant le match de CR7, pas vraiment au meilleur de sa forme, Sarri a parlé de possibles "répercussions psychologiques" après le penalty manqué. "Je lui avais demandé de jouer plus axial, il l'a fait au début puis a souffert ensuite", a-t-il ajouté, avant de qualifier de "connerie" ses trois changements d'un coup à l'heure de jeu (Rabiot, Khedira et Bernardeschi sont rentrés à la place de Pjanic, Matuidi et Douglas Costa). "J'ai été emporté par l'euphorie de pouvoir en faire cinq. Faire beaucoup de changements d'un coup change l'équilibre de l'équipe", a conclu l'ancien technicien du Napoli, qui pourrait retrouver son ancienne équipe en finale. Samedi soir (21h), les hommes de Gennaro Gattuso tenteront de valider leur billet pour la finale face à l'Inter. A l'aller, ils l'avaient emporté (0-1) à Giuseppe Meazza.

Ligue 1

Favetto-Bon, président délégué d'Angers, s'en va pour "raisons personnelles"

HIER À 17:55
Football

Brésil: 10 cas de Covid-19 dans une équipe, match reporté à la dernière minute

09/08/2020 À 20:41
Dans le même sujet
FootballCoppa ItaliaJuventus TurinAC Milan
Partager avec
Copier
Partager cet article