On connaît l’identité du premier finaliste de la saison 2021/2022 de la Coppa Italia. Alors qu’on s’attendait à une demi-finale retour disputée après une première manche conclue sur un score vierge, l’Inter Milan a copieusement dominé l'AC Milan (3-0). Les Nerazzurri ont notamment pu compter sur un immense Lautaro Martinez. Auteur d’un doublé en première période, l'Argentin a mis son équipe sur de bons rails. Inefficaces offensivement malgré plusieurs grosses occasions, à l’image d’un Olivier Giroud transparent, les Rossoneri vont devoir se remobiliser pour le scudetto. De son côté, l’Inter pourra toujours viser le doublé coupe-championnat si elle parvient à battre la Juventus Turin ou la Fiorentina en finale.
Le film du match
Ce soir, c’était bel et bien l’Inter le pensionnaire milanais le plus fort. Pour leur quatrième face-à-face de la saison, les deux clubs rivaux n’ont pas vraiment livré un spectacle retentissant. Mais les Nerazzurri s’en contenteront, après deux nuls et une défaite concédés lors des chocs précédents. Devant son public un tantinet chambreur, l’Inter Milan s’en est d’abord remise à deux hommes. Derrière, Samir Handanovic a tenu sa défense en réalisant les arrêts qu’il faut face à Rafael Leao (28e, 41e) et Alexis Saelemaekers (30e). Le gardien a fait perdre leur confiance aux attaquants des Rossoneri.
Ligue 1
Que donnerait la défense du PSG avec Skriniar ?
01/07/2022 À 15:02

Lautaro s’occupe de tout, Bennacer se voit refuser un but

Devant, c’est Lautaro Martinez qui a fait parler la poudre. D’entrée, il a enrhumé un Mike Maignan qui restait sur sept clean sheets de suite avec une sublime volée du pied droit (1-0, 4e). Juste avant la pause, il a profité d’une belle passe dans le dos de la défense de Joaquin Correa pour doubler la mise (2-0, 40e). On a aussi vu la star argentine se donner dans ses propres 30 derniers mètres, notamment face à un Olivier Giroud que l'AC Milan n’a jamais su toucher, que ce soit sur les coups de pied arrêtés ou les centres trop souvent imprécis de Théo Hernandez.
Au retour des vestiaires, la solide défense des Nerazzurri leur a permis de ne pas trop trembler, hormis sur un but refusé par le VAR à Ismaël Bennacer. Une position de hors-jeu a été signalée contre Pierre Kalulu, qui aurait gêné la visibilité d’Handanovic (66e). La rencontre a ainsi été stoppée plus de quatre minutes dans l'attente de la décision de l'arbitre, amené à consulter la vidéo... et finalement annuler le but. "Personne n’a jamais vu un gardien ne pas protester s’il estime avoir été gêné sur un but. Handanovic contestait pour une éventuelle main (…) Mais comment est-ce possible ?", a pesté l'entraîneur milanais Stefano Pioli après la rencontre, fou furieux après cette décision.
Robin Gosens, tout juste entré en jeu, a tout de même corsé l’addition en reprenant un centre déposé par Danilo D'Ambrosio (3-0, 83e). Attention au sprint final pour les hommes de Stefano Pioli, tant ce lourd revers asséné par le voisin honni pourrait laisser des traces. Maîtresse de son destin sur deux tableaux, l’Inter est en route pour un doublé qui appuierait bien davantage son retour au premier plan, au détriment du Milan, donc.
Transferts
Pogba, Dybala, Dembélé : les 8 joueurs en fin de contrat à suivre cet été !
13/06/2022 À 18:35
Serie A
Scènes de liesse à Milan pour célébrer le Scudetto
23/05/2022 À 09:20