Imago

Le FC Sion licencie neuf joueurs qui ont refusé le chômage partiel

Le FC Sion licencie neuf joueurs qui ont refusé le chômage partiel

Le 19/03/2020 à 18:02Mis à jour Le 20/03/2020 à 09:40

Refusant la proposition de chômage partiel de leur président, neuf joueurs du FC Sion ont été renvoyés avec effet immédiat. Une situation inédite dans le championnat suisse.

C’est tout sauf une surprise : le coronavirus est en train de plomber les finances des clubs. Afin de limiter la casse économique et des situations financières périlleuses, ces derniers doivent s’organiser et trouver des solutions pour éviter la catastrophe économique causée par la crise sanitaire.

A l’arrêt depuis le début du mois de mars, le championnat suisse est l’un des plus impactés. A l’instar de plusieurs autres clubs européens, certaines équipes suisses ont déclaré faire face à de nombreuses difficultés financières. C’est le cas notamment du FC Sion qui a décidé de recourir au chômage technique pour l’ensemble de ses salariés – joueurs compris – afin de maintenir le navire à flot.

Annoncée en début de semaine par le président, Christian Constantin, la décision n’a visiblement pas été bien accueillie au sein de l’effectif. En effet, selon le quotidien helvète Blick, neuf joueurs auraient refusé la proposition du président. Parmi eux, on retrouve quelques têtes bien connues du football européen. Alex Song, Ermir Lenjani, Xavier Kouassi, Seydou Doumbia, Pajtim Kasami, Mickaël Facchinetti, Christian Zock, Birama Ndoye et Johan Djourou ; tous ont décliné la solution de la direction. Et cette dernière n’a pas pris de pincettes en les licenciant avec effet immédiat.

Ermir Lenjani, ancien du Stade Rennais et du FC Nantes, lors d'un match de présaison contre le PSV Eindhoven. VI Images

Ermir Lenjani, ancien du Stade Rennais et du FC Nantes, lors d'un match de présaison contre le PSV Eindhoven. VI ImagesGetty Images

Incompréhension, injustice ; les agents et le syndicat des joueurs réagissent

Du côté des joueurs, on ne comprend pas la précipitation de la décision. Si certains ont directement rejeté la proposition de chômage partiel du président Constantin, d’autres n’auraient pas eu le temps de consulter leur avocat ou leur conseiller. Selon Costa Bonato, l’agent de Johan Djourou, "il était impossible de clarifier sérieusement la situation et personne n’était disponible au club pour répondre à leurs interrogations".

Il s’agit d’une situation inédite dans le football suisse. Une situation à laquelle le syndicat suisse des joueurs (SAFP) n’a pas tardé à réagir. "Nous espérons que ces licenciements seront immédiatement révoqués et qu’une discussion sur des alternatives pourra être envisagée" , a notamment plaidé Lucien Valloni, président de la SAFP, dans une lettre de contestation au FC Sion.

On ne sait pas encore quand la Swiss Super League redémarrera, mais nul doute que le renvoi de ces neuf éléments va fortement impacter le futur du FC Sion, actuellement huitième du championnat, à quatre points de la zone rouge.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313