AFP

CAN 2013 - Nigeria-Burkina Faso (1-0) : Les Super Eagles reprennent leur vol

Les Super Eagles reprennent leur vol
Par Eurosport

Le 10/02/2013 à 21:21Mis à jour Le 10/02/2013 à 23:33

Le Nigeria a remporté la Coupe d'Afrique des Nations en battant le Burkina Faso (1-0), dimanche à Johannesburg. Mba a marqué le seul but du match. Les Super Eagles décrochent leur troisième titre continental, le premier depuis 1994.

Dix-neuf ans après, le Nigeria est à nouveau roi d’Afrique. Dimanche, les Super Eagles ont mis un terme à la belle aventure du Burkina Faso, qui se sera finalement arrêtée en finale avec quelques regrets (1-0). Grâce à un but sur un superbe enchaînement de Sunday Mba, les Nigérians succèdent à la Zambie et décrochent la troisième Coupe d’Afrique des nations de leur histoire après celles de 1980 et 1994. Ils sont enfin à nouveau sur le toit de l’Afrique. Stephen Keshi a réussi son pari et renoue lui aussi avec le succès après des expériences mitigées sur le banc du Togo et du Mali.

Devenu le deuxième homme après Mahmoud El-Gohary à remporter la CAN en tant que joueur puis sélectionneur, "Big Boss" Keshi a choisi de se passer de certains anciens (Odemwingie, Martins) pour faire confiance à des joueurs locaux et des jeunes partis en Europe. Six nouveaux champions d’Afrique évoluent ainsi dans le championnat nigerian. Et comme un symbole, c’est l’un d’entre eux qui a offert le trophée aux siens : Sunday Mba. Les "stars" venues d’Europe ont, elles, répondu aux attentes à l’image de Victor Moses, John Obi Mikel (Chelsea) ou encore Emenike (Spartak Moscou), forfait en finale mais meilleur buteur du tournoi avec quatre buts à égalité avec le Ghanéen Wakaso.

Le Burkina Faso éteint

Dimanche à Johannesburg dans une finale sans rythme, le Nigeria a confirmé sa montée en puissance entrevue tout au long du tournoi. Les protégés de Stephen Keshi n’ont pas signé leur prestation la plus aboutie. Car le Burkina Faso n’a pas su (ou pu) montrer son meilleur visage. Pour la première finale de leur histoire, les Etalons ont d’abord semblé crispés par l’enjeu. Sans son buteur Alain Traoré, blessé, le Burkina Faso, peut-être fatigué par ses prolongations en quarts de finale et en demi-finales, n’a pas montré grand-chose sur le plan offensif, à l’image de Jonathan Pitroipa - blanchi de son carton rouge reçu en demi-finale et élu meilleur joueur de la CAN -. Il y a bien eu cette frappe de Wilfried Sanou, détournée de peu à la 74e. Mais c’est à peu près tout.

Le Nigeria n’a pas non plus eu beaucoup plus d’occasions à se mettre sous la dent. Mais les Super Eagles, plus présents au milieu notamment et mieux organisés, ont dominé les débats et ont pu gérer après le but de Mba, auteur d‘un coup du sombrero sur Mohamed Koffi puis d’une demi-volée du pied gauche pour battre un Daouda Diakité impuissant (40e, 1-0). Et tant pis pour la manière. Le Nigeria renoue avec son passé, décroche sa troisième CAN et va permettre à tout un pays de laisser exploser sa joie.  

0
0