Getty Images

Cauchemar, honte et regrets : au Maroc, l'élimination des Lions de l'Atlas passe mal

Cauchemar, honte et regrets : au Maroc, l'élimination des Lions de l'Atlas passe mal
Par AFP

Le 06/07/2019 à 15:16Mis à jour Le 06/07/2019 à 15:18

CAN 2019 - Éliminé vendredi par le Bénin, le Maroc est en pleine gueule de bois. Inattendue, cette sortie de route précoce a indigné la presse et les fans, ciblant pour beaucoup Hakm Ziyech, star de l'équipe qui a raté le pénalty de la gagne dans le temps additionnel.

Un séisme aux répercussions continues. L'élimination du Maroc face au Bénin dès les huitièmes de finale de la Coupe d'Afrique des nations vendredi est vécue comme un "désastre"dans le pays, où médias et supporteurs laissent éclater leur colère et leur frustration. "Aucune explication, aucune circonstance atténuante, ne viendront atténuer la terrible désillusion du peuple marocain après cette élimination inattendue de la sélection nationale face au Bénin", (1-1, 4 tab 1), résume une page Facebook dédiée à l'équipe nationale.

Signe de cette désolation, le site challenge.ma n'hésite pas à assurer que la faillite des Lions de l'Atlas a "tué un fan", un supporter âgé de 68 ans qui aurait été victime d'une crise cardiaque dans un café de Khenifra (centre) après le "choc du but inscrit par le Bénin à la 53eme minute". Dans les rues de Rabat, la fin du match, suivie dans tous les cafés de la capitale a été accueillie avec des cris de désolation. "Regrets éternels", "Honte d'être Marocain", s'insurgent les fans sur les réseaux sociaux, résumant la colère de ceux qui tablaient sur le succès de l'équipe, finaliste en 2004 et quart de finaliste de la dernière édition.

"Aucune excuse", titre le 360.ma, "Désillusion", "Choc", lance le site Hesspress dans ses versions française et arabe. "Après deux heures de souffrance absolue, les Lions de l'Atlas se sont inclinés (...) à l'issue d'une rencontre sans goût qui laisse les supporters sans voix", commente Hespress.

La joie des Béninois après le pénalty raté de Hakim Ziyech

La joie des Béninois après le pénalty raté de Hakim ZiyechGetty Images

Ziyech ciblé

La déception est la même dans les rangs de l'équipe, l'international Fayçal Fajr parlant de "cauchemar", le sélectionneur Hervé Renard de match "raté", selon des propos rapportés par la presse locale. "Nous avons laissé passer nos chances. J'endosse toute la responsabilité de notre élimination précoce de la CAN", a commenté l'entraîneur français après le match, alors que des rumeurs de départ alimentent les réseaux sociaux depuis plusieurs semaines.

Sur les sites d'informations et sur les réseaux sociaux, les amateurs de foot tirent surtout à boulets rouges sur Hakim Ziyech, la star de l'Ajax Amsterdam qui a raté un penalty dans les dernières minutes du temps réglementaire, devenant ainsi de l'avis général "le principal responsable" de l'élimination. "Arnaque", "Ziyech dégage", "Nul, nul, nul", "Joueur de quartier", des commentaires allant jusqu'à l'insulte et la menace fleurissent sur les réseaux sociaux.

Le site alyaoum24 pointe lui aussi la "responsabilité" du joueur, quand le360.ma ironise "Ziyech m'a tuer". "Sa CAN a viré au cauchemar. Il n'a pas été à la hauteur. Loin de là", écrit le média en ligne. "Il lui faudra sans doute très longtemps pour reconquérir le coeur des Marocains", estime challenge.ma, selon lequel "cette élimination prématurée pourrait avoir un impact négatif" sur sa carrière.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0