Getty Images

Les Fennecs envoient un message

Les Fennecs envoient un message

Le 07/07/2019 à 22:45Mis à jour Le 07/07/2019 à 23:28

CAN 2019 – Sans trop de difficulté, l'Algérie a pris le meilleur sur la Guinée en huitième de finale de la compétition (3-0). Youcef Belaili en première période (24e), Riyad Mahrez (57e) et Adam Ounas (81e) après la pause sont les buteurs pour les Fennecs. Les joueurs de Djamel Belmadi retrouveront en quart de finale le Mali ou la Côte d'Ivoire.

Après sa démonstration lors de la phase de poules (trois matches, trois victoires), la formation de Djamel Belmadi faisait figure d'épouvantail dans cette CAN 2019, et même de favori depuis l'élimination surprise du pays hôte, l'Egypte, face à l'Afrique du Sud (0-1) samedi. Les Fennecs ont surfé sur leur bonne forme et n'ont pas fait de détails face au Syli National (3-0), qui devait sa place en huitièmes de finale à sa position parmi les meilleurs troisièmes de groupe. Surtout, c'est le force collective exprimé par les Verts qui impressionnent alors qu'ils retrouveront le vainqueur de Mali-Cote d'Ivoire en quart.

Dès les premières minutes, les coéquipiers de Riyad Mahrez ont tenté d'imprimer un rythme soutenu sous la chaleur écrasante du Caire. Si les Guinéens ont tenté de répondre dans le combat physique, ils se sont certainement aperçus assez rapidement qu'ils ne pouvaient pas rivaliser techniquement avec leurs adversaires. Et c'est tout naturellement que Youcef Belaïli, le milieu de l'ES Tunis a lancé ses coéquipiers vers la victoire, en s'appuyant sur son coéquipier Bounedjah, avant de transpercer la défense et d'ouvrir son pied droit pour trouver le petit filet d'Ibrahim Koné, totalement impuissant (1-0, 24e).

Maîtrise collective total

Asphyxiés, malgré quelques tentatives de réponses vaines, les Guinéens n'ont même pas profité de la pause pour reprendre leurs esprits et essayer de trouver les solutions pour déstabiliser un bloc algérien très bien en place. La tentative de Mady Camara tentait bien de mettre en difficulté M'Bolhi (55e), mais deux minutes plus tard, c'est bien l'Algérie qui prenait le large. Le Citizen Ryiad Mahrez, très en jambe, ne se fit pas prier pour réaliser un superbe contrôle orienté pour se défaire de Sylla et décocher une sublime frappe du gauche pour donner de l'air à son équipe (2-0, 57e). Avec deux buts d'avance, les Verts ne risquaient plus grand-chose et filaient tranquillement vers les quarts.

Alors qu'on pensait que la formation de Djamel Belmadi allait gérer jusqu'au coup de sifflet final, Adam Ounas, rentré quelques minutes plus tôt à la place du premier buteur, Youcef Belaïli (77e), creusait encore plus l'écart, coupant au point de penalty un centre au cordeau à ras de terre de Youcef Atal, très actif sur son côté droit tout au long de la rencontre (3-0, 82e). Le Napolitain marquait ainsi son troisième but de la compétition, après son doublé contre la Tanzanie, et rejoint Sadio Mané en tête du classement des buteurs. Efficaces en attaque, rigoureux en défense, les Fennecs n'ont pas fait dans le détail face à des Guinéens volontaires mais trop brouillons dans l'approche des trente derniers mètres adverses. Ils ont tout simplement perdu contre plus forts qu'eux.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0