Getty Images

Le Sénégal passe en 8es et qualifie le Congo

Le Sénégal passe en 8es et qualifie le Congo

Le 01/07/2019 à 22:58Mis à jour Le 01/07/2019 à 23:44

COUPE D'AFRIQUE DES NATIONS - Le Sénégal a gagné lundi soir aux dépens du Kenya (3-0) le match qui promettait au vainqueur un ticket pour 8es de finale du tournoi. Et en plus, il a qualifié le Congo. Dans l'autre match du groupe C, l'Algérie, déjà qualifiée, a dominée la Tanzanie (3-0).

Le Sénégal a souffert mais sera en huitièmes. Au terme d'un match au cours duquel ils auront longtemps étalé leur manque de réalisme avec notamment un penalty manqué par Sadio Mané, les Lions de la Teranga se sont malgré tout nettement imposés face au Kenya (3-0). Un résultat qui assure la deuxième place de la poule aux hommes d'Aliou Cissé comme il condamne quasiment le Kenya à qui il faudra un petit miracle pour décrocher une place qualificative parmi les meilleurs troisièmes. Dans l'autre match de la soirée dans le groupe C, l'Algérie, déjà qualifiée avant la rencontre a déroulé avec ses remplaçants contre la Tanzanie (3-0).

Face à une équipe du Kenya à qui un nul aurait suffi pour se qualifier parmi les meilleurs troisièmes après la défaite de l'Afrique du Sud face au Maroc (0-1) et qui s'est montrée très accrocheuse, le Sénégal a assuré l'essentiel. Car si le score ne peut être considéré comme flatteur, tant les Sénégalais se sont montrés supérieurs aux Kényans, il ne reflète pas les difficultés rencontrées par les Lions de la Teranga qui encore une fois ont connu toutes les peines du monde pour concrétiser leurs occasions.

Sadio Mane buteur pour le Sénégal contre la Tanzanie lors de la Coupe d'Afrique des nations 2019

L'Algérie a pu compter sur son banc

La faute, il est vrai, à un immense Matasi. Le gardien kényan a longtemps dégoûté les hommes d'Aliou Cissé repoussant 7 tentatives adverses dont un penalty de Mané (29e). Au total, il aura fallu 24 tirs dont 10 cadrés pour que Ismaïla Sarr (63e) et Mané d'un doublé dont un penalty cette fois-ci transformé (71e, 78e) trouvent enfin la solution. Si on élargit à toute la phase de groupe, ce n'est pas moins de 52 tirs dont 22 cadrés qui auront été nécessaires aux Sénégalais pour marquer 5 fois, soit 1 but tous les 10,4 tirs. Un manque de réalisme qu'il faudra absolument corriger avant d'affronter l'Ouganda en huitièmes de finales.

L'Algérie a quant à elle vécu une soirée bien plus tranquille. Déjà qualifiés et assurés de finir premiers de sa poule, les Fennecs ont disposé de la Tanzanie au cours d'un match qui a permis à Belmadi de faire tourner son effectif. Le sélectionneur algérien peut d'ailleurs être satisfait de l'implication de ses remplaçants à l'image d'Islam Slimani (1 but, 2 passes décisives) et d'Adam Ounas (2 buts, 1 passe décisive) qui ont montré de très belles choses malgré une faible adversité. Tout comme Andy Delort, qui pour sa première titularisation sous le maillot algérien a constitué un duo très intéressant avec Slimani.

Avec trois victoires en trois matches de poule ce qui ne lui était plus arrivé depuis 1990, année où elle gagne sa seule CAN, l'Algérie confirme son changement de statut opéré après sa victoire face au Sénégal. En huitièmes de finale, elle pourrait affronter la RD Congo (sous réserve des derniers résultats de la phase de groupe). Les Léopards ont en effet assuré leur place qualificative parmi les meilleurs troisièmes grâce à la victoire du Sénégal face au Kenya.

Mehdi Abeid lors d'Algérie - Tanzanie à la Coupe d'Afrique des nations 2019
Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0