Getty Images

Séisme au Caire : la sensation Bénin sort les Lions de l'Atlas !

Séisme au Caire : la sensation Bénin sort les Lions de l'Atlas !

Le 05/07/2019 à 20:47Mis à jour Le 05/07/2019 à 21:22

COUPE D'AFRIQUE DES NATIONS - Sensation au Caire ! Poussé aux tirs au but par une vaillante équipe béninoise qui n'a toujours pas gagné le moindre match de CAN de son histoire, le Maroc a été éliminé au terme d'une séance complètement ratée (1-1, 4-1 aux tab). C'est un exploit immense pour les Béninois et une désillusion majeure pour les Lions de l'Atlas qui ont raté un penalty à la 94e minute.

Il n’y aura pas de triplé pour Hervé Renard, du moins pas cette année. Vainqueur de la CAN en 2012 et en 2015, le technicien français a pris la porte ce vendredi avec le Maroc, éliminé par le Bénin au terme de la séance de tirs au but (1-1, 1-4 t.a.b.). Les Lions de l’Atlas ont pourtant dominé la rencontre et ont même raté un penalty en toute fin de match. Les Ecureuils, de leur côté , réalisent l’un des plus grands exploits de leur histoire et rallient les quarts de finale.

Entre un Maroc habitué à gagner sur la plus petite des marges et un Bénin abonné aux matchs nuls, on pouvait craindre une rencontre peu prolifique en buts. La première période a rapidement donné du crédit à cette thèse. Même s’ils ont eu la possession du cuir, Mbark Boussoufa et ses coéquipiers se sont perpétuellement heurtés à un bloc adverse très compact. Seuls Youssef En-Nesyri (6e) et Hakim Ziyech (28e) ont mis Saturnin Allagbé à contribution. C’était peu, trop peu en tout cas pour espérer virer en tête à la pause.

Ziyech rate la balle de match

Il n’a pas fallu attendre longtemps pour voir les filets trembler durant le second acte et, contre toute attente, ce sont les Ecureuils qui ont ouvert la marque. Sur corner, Moïse Adilehou a pris le meilleur sur Manuel Da Costa avant de battre Yassine Bounou d’une reprise du droit (0-1, 53e). Menés pour la première fois depuis le début de la compétition, les Lions de l’Atlas ont repris du poil de la bête suite à l’entrée en jeu de Sofiane Boufal (59e), qui a remplacé un Younès Belhanda décevant. Infranchissable jusqu’alors, la défense béninoise a fini par céder. A cause d’une erreur individuelle.

Trop facile, Jordan Adéoti s’est fait chiper le ballon à l’entrée de sa surface par Boussoufa, qui a ensuite mis En-Nesyri sur orbite (1-1, 76e). Les Marocains ont continué d’appuyer sur l’accélérateur et auraient pu arracher la victoire dans le temps additionnel, Stéphane Sessegnon ayant concédé un penalty en commettant une grossière faute sur Achraf Hakimi. Ziyech a pris ses responsabilités… mais a gâché cette balle de match en expédiant le cuir sur le poteau (90e+4).

Il n’y a pas eu grand-chose à se mettre sous la dent au cours de la prolongation, à l'exception d'une nouvelle belle occasion ratée par Ziyech (117e). Réduits à dix après l’expulsion de Khaled Adenon (96e), les hommes de Michel Dussuyer n’ont plus cherché à se projeter vers l’avant et ont patiemment attendu la fatidique séance de tirs au but. Un exercice qui leur a souri (100% de réussite), alors que Boufal et En-Nesyri ont chacun raté leur tentative. Le Bénin signe donc un retentissant exploit et sera au rendez-vous des quarts, face au Sénégal ou à l’Ouganda. Pour le Maroc en revanche, l’échec est cuisant.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0