AFP

Quevilly, quelle folie !

Quevilly, quelle folie !
Par Eurosport

Le 09/02/2010 à 21:59Mis à jour

Vainqueur face au leader de L1 Bordeaux samedi (4-2), Rennes a été sorti par Quevilly (CFA) en huitièmes de finale de Coupe de France (1-0). Le club amateur de Seine-Maritime, près de Rouen, qui avait battu Angers (L2) au tour précédent, s'est imposé grâce à un but de Beaugrard à la 44e minute.

QUEVILLY - RENNES : 1-0
But : Beaugrard (44e)

L'US Quevilly, 9e de la poule D de CFA, a créé l'exploit en battant Rennes (L1) 1 but à 0 mardi soir au Stade Robert-Diochon de Rouen, se qualifiant ainsi pour les quarts de finale de la Coupe de France. Trois jours après avoir étrillé Bordeaux (4-2) en championnat, Rennes a sombré face à la modeste formation de 4e division, peinant à se créer des occasions en dépit d'une plus grande possession de balle.

Alors que le jeu breton se délitait au fil des minutes, les Quevillais ont procédé par contres et ont pris des initiatives, tout en se montrant vigilant en défense, à l'image de Rhoufir, le gardien normand qui stoppait tranquillement une frappe plein axe de Briand (7) puis une autre à peine plus difficile de Tettey (10). Les Normands répliquaient en mettant Douchez à contribution, sur une frappe plongeante de 25 mètres de Laup (11), un tir puissant de Ouahbi (23) ou un centre tir de Vanoukia, suivi d'une tête plongeante de Weis (25). Les Quevillais prenaient de plus en plus confiance alors que leurs adversaires chevronnés perdaient des ballons.

A quelques minutes de la pause, l'équipe de CFA ouvrait même le score grâce à un coup franc de Vaugeois, dévié du haut du crâne par Beaugrard, qui prenait Douchez à contre-pied (1-0, 44). A la reprise, Frédéric Antonetti, le coach rennais, sortait Doumbia et Bangoura au profit de Leroy et Marveaux, grands artisans de la victoire contre les Girondins. Malgré une frappe contrée de Gyan qui obligeait Rhoufir à une claquette (48), l'équipe rennaise se montrait à peine plus incisive. Il fallait attendre la 76e minute pour voir Bocanegra réaliser une belle reprise enroulée qui flirtait avec la transversale normande. Les dernières tentatives bretonnes ne donnaient rien, Pallois notamment dégageant sur sa ligne à quatre minutes de la fin. Le Stade Robert-Diochon, rempli à ras bord (12.000), pouvait exulter: l'USQ, finaliste en 1927 et demi-finaliste en 1968, est en quarts de finale.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0