Saint-Etienne reverdit

Saint-Etienne reverdit
Par Eurosport

Le 24/01/2010 à 17:49Mis à jour

Saint-Etienne a confirmé son renouveau en se qualifiant pour les 16e de finale de la Coupe de France face à Lorient (4-1), dimanche au stade Geoffroy-Guichard. Au tour suivant, les Stéphanois, qui restent sur une série de trois matches sans défaite dont deux en championnat, affronteront Villefranche

SAINT- ETIENNE - LORIENT : 4-1
Buts : Rivière (9e), Payet (21e, 74e), Sako (40e) pour Saint-Etienne. Penalba (84e s.p.) pour Lorient

Saint-Etienne reverdit en 2010. Les Stéphanois ont confirmé l'embellie entrevue depuis le début de l'année 2010 en disposant de Lorientais étonnamment peu combatifs. Surtout, l'ASSE, qui n'a plus atteint la finale de la Coupe de France depuis 1982 s'est donné une chance de renouer avec son prestigieux passé puisque les Verts se rendront à Villefranche-sur-Saône (CFA) au prochain tour. Rien d'insurmontable donc. La route jusqu'à la finale est encore longue mais, s'ils jouent comme ça, les Foréziens vont poser beaucoup de soucis à leurs futurs adversaires.

Dernier match des 32e de finales à débuter, la rencontre ne tarde pas à s'emballer. Il faut moins de dix minutes à Payet pour lancer Riviere dans l'espace pour que personne ne revoit la fusée stéphanoise qui s'en va tromper Audard d'un pointu entre les jambes (1-0, 9e). Amorphes, les Merlus ne réagissent pas. Pire, ils tendent l'autre joue et continuent de subir les assauts verts. Il faut dire que l'équipe mise en place par Christophe Galthié est parfaitement en place, défendant très haut et exploitant les contres à fond.

Strass et Payet

C'est pourtant sur une attaque placée que "Sainté" va inscrire le but du break : Payet profite de la passivité de la défense bretonne pour naviguer tranquillement dans la surface lorientaise et déclencher une frappe qui vient mourir dans le petit filet d'Audard (2-0, 21e). Le match est quasi-plié, Sako va se charger de l'emballer définitivement à la suite d'un mouvement d'école. A l'origine, l'intenable Payet qui s'engouffre dans la brèche et sert Sanogo en position de pivot. Ce dernier temporise habilement et décale Sako lancé comme un boulet qui reprend victorieusement (3-0, 40e). Imparable. Fort de cet avantage et de la solidité affichée par ses joueurs, Galthié peut bien esquisser un sourire avant de rejoindre les vestiaires.

A la reprise, alors qu'on pouvait légitiment attendre une réaction d'orgueil des Lorientais, ce sont encore les Stéphanois qui font le spectacle. Les Bretons, qui officient sans quelques titulaires habituels, Vahirua, Le Lan ou Monterrubio notamment, confirment leurs difficultés actuelles. La qualité de leur jeu de passe est toujours là mais il manque singulièrement de percussion dans les offensives des Merlus pour véritablement inquiéter Janot. Dans ces conditions, pas si étonnant de voir Dimitri Payet inscrire, comme à la parade, le 4e but de Verts euphoriques (4-0, 74e). La réduction du score des hommes de Gourcuff, sur un penalty généreusement accordé et transformé par l'Argentin Penalba (4-1, 83e), est purement anecdotique. Voilà longtemps que Saint-Etienne était déjà qualifié pour les seizièmes de finale de la Coupe de France. Avec l'intention de poursuivre l'aventure le plus loin possible...

LA DECLA : Christophe Galtier (entraîneur de Saint-Etienne)

"Je suis satisfait de la qualification, d'avoir marqué des buts, de l'état d'esprit de l'équipe et du match. J'ai demandé de la constance. Il y en a eu. Nous avons bien débuté à l'inverse du match qui nous avait opposé à Lorient en championnat il y a quelques semaines. Cela nous a sourit sur les premières actions. Il y avait la volonté d'empêcher de jouer l'adversaire. Nous nous sommes efforcés de respecter les principes de jeu de notre bloc défensif dès que nous avons mené. Nous avons cherché à bloquer haut et à chercher la profondeur. Le public attendait des buts à Geoffroy-Guichard. Sur le plan mental, ça va, même la confiance, dès lors que nous avons marqué rapidement. Nous sentons des joueurs plus libérés. L'équipe s'est efforcée de rester concentrée et sérieuse. Lorient est un adversaire de qualité. Nous avons préparé ce match comme un match de championnat en alignant la meilleure équipe du moment. Il faut acquérir des certitudes en cherchant à améliorer tout ce que nous faisons à l'entraînement".

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0