Un choc olympique ?

Un choc olympique ?
Par AFP

Le 05/01/2009 à 08:45Mis à jour

S'il s'impose à Concarneau, Lyon retrouvera Marseille, difficile vainqueur à Besançon, en 16e de finale de la Coupe de France. Le Paris Saint-Germain affrontera le vainqueur du match entre Pont-de-Roide-Vermondans et le GFCO Ajaccio. Schirrhein, le Petit

Trois derbies, un du Nord (Dunkerque-Lille), un de la Côte d'Azur (Monaco-Nice) et un de Bretagne (Guingamp-Brest), et un possible choc Lyon-Marseille, si l'OL se qualifie à Concarneau, animeront les 16e de finale de la Coupe de France. "Ce seizième de finale azuréen mettra peut-être en valeur le derby qui n'est sans doute pas assez médiatisé au plan national", a glissé l'entraîneur niçois, Frédéric Antonetti.

A Lille aussi on se réjouit à l'idée de disputer un derby. "On est content de jouer un club du département, assure le directeur général du Losc, Xavier Thuilot. C'est assez sympathique de jouer, à la fois à proximité, mais aussi dans une ambiance qui sera un peu une ambiance de derby, même s'il y a quelques divisions d'écart".

Nicolas Huysman, entraîneur de Dunkerque, est ravi aussi: "C'est à côté de chez nous, c'est un club qu'on rencontre, des gens qu'on connaît... C'est une belle fête pour les spectateurs dunkerquois, on va faire le plein". Le coach de Guingamp, Victor Zvunka, évoque lui "une belle affiche et un beau derby" et note que l'En Avant "aura un avant-goût de cette équipe brestoise, vendredi prochain, puisqu'on se déplace chez eux en championnat".

Des gros pour les petits

Avec Rennes-Saint-Etienne et Le Havre-Le Mans, en plus de Monaco-Nice, trois duels entre pensionnaires de la Ligue 1 amoindriront encore le contingent des pensionnaires de l'élite, qui a déjà perdu six clubs samedi. Le match OL-OM pourrait faire une quatrième victime, si les Lyonnais battent Concarneau en match décalé (il faisait trop froid à Guingamp samedi pour jouer).

Le "Petit Poucet" Schirrhein (District, 7e div.) a hérité, comme il en rêvait, d'un Ligue 1, Toulouse, et le frère aîné du "Petit Poucet", Grande-Synthe (DH, 6e div.), accueillera aussi un club de l'élite, Grenoble. "On espérait une plus grosse écurie mais Toulouse reste une équipe prestigieuse, on est ravi", a dit Saïd Ighli, un des héros du club alsacien, auteur de deux passes décisives contre Clermont samedi.

"On voulait un gros, on l'a, se satisfait l'entraîneur nordiste Pascal Langlois. On ne jouera pas à Grande-Synthe, c'est certain. Après, il va falloir qu'on trouve un stade, vu que Dunkerque (Grande-Synthe est en banlieue de Dunkerque) reçoit Lille et Boulogne-sur-Mer reçoit Caen, donc ce sera peut-être à Calais, je ne sais pas. Mais ce soir, on est surtout satisfait d'avoir un gros." Romorantin (Nat.), autre héros des 32e - les Solognots ont éliminé Nancy (L1) - recevra Sedan (L2), un spécialiste de la Coupe (victoires en 1956 et 1961, finales en 1965, 1999 et 2005).

COUPE DE FRANCE - 16E DE FINALE (24 et 25 janvier)

Concarneau (CFA2) ou Lyon (L1) - Marseille (L1)

Troyes (L2) - Rodez (Nat)

Dijon (L2) - Villefranche-sur-Saône (CFA)

Dunkerque (CFA) - Lille (L1)

Ajaccio (L2) - Vannes (L2)

Monaco (L1) - Nice (L1)

Lorient (L1) - Tours (L2)

Rennes (L1) - Saint-Etienne (L1)

Le Havre (L1) - Le Mans (L1)

Boulogne-sur-Mer (L2) - Caen (L1)

Pont-de-Roide-Vermondans (DH) ou GFCO Ajaccio (CFA) - PSG (L1)

Guingamp (L2) - Brest (L2)

Grande-Synthe (DH) - Grenoble (L1)

AS Vitré (CFA) - Créteil (N)

Romorantin (CFA) - Sedan (L2)

Schirrhein (D) - Toulouse (L1)

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0