EVIAN THONON-GAILLARD - MARSEILLE : 3-1

Buts : Barbosa (12e), Sagbo (15e), Bérigaud (86e) pour Evian ; Cambon (59e, csc) pour Marseille.

Coupe de France
Anonymes, mais plus pour longtemps
27/04/2012 À 07:59

Dix de chute. Eliminé par Evian Thonon-Gaillard (3-1) dimanche, Marseille est le dixième club de Ligue 1 à se faire sortir de la Coupe de France au stade des 32èmes de finale cette saison. Un record inédit qui a pris forme dès le début de la partie. Les champions de France ont pourtant eu la première opportunité. Sur un coup franc de Cheyrou, N'Diaye a placé sa tête sur la transversale de Westberg, sorti à sa rencontre (8e).

Cette première alerte a piqué au vif le leader de la Ligue 2. Servi sur la gauche par Sorlin, Barbosa, tout seul dans la surface, a le temps de contrôler puis de décocher un tir croisé puissant du gauche. Le ballon a fini dans le petit filet opposé d'Andrade (1-0, 12e). Un avantage qu'ont rapidement confirmé les Haut-Savoyards. Sur un dégagement de Westberg, Bérigaud, sur la gauche, a trouvé devant lui Sagbo. Sa frappe enroulée du droit dans la surface a trompé la vigilance du gardien marseillais, battu pour la deuxième fois (2-0, 15e). Face à cette entame de match idéale des joueurs de Bernard Casoni, les Marseillais ont mis du temps à réagir. Rémy (42e) puis N'Diaye (44e) ont manqué l'opportunité de réduire le score juste avant la pause.

Westberg décisif

Au retour des vestiaires, les hommes de Didier Deschamps se sont rapidement mis en action. Brandao a d'abord été contré in extremis dans les six mètres (50e). Puis Lucho a vu son tir du droit dévié terminer sur le poteau d'Evian (52e). A force de pousser, le cinquième de Ligue 1 a trouvé l'ouverture. Sous l'impulsion d'Heinze à l'origine du mouvement, Jordan Ayew a centré en retrait depuis la droite. En voulant s'interposer, Cambon, le défenseur central d'Evian, a marqué contre son camp (2-1, 59e). L'espoir est revenu du côté phocéen. Mais Westberg a multiplié les parades décisives devant Lucho (63e) et Heinze (64e).

Les joueurs de Ligue 2 ont repris confiance et sont ensuite repartis de l'avant. Farina (72e), puis Roufosse, Bérigaud et Adnane (80e), ont eu l'opportunité d'aggraver le score. Mais ils se sont heurtés à Andrade qui n'a fait que repousser l'échéance. Quelques minutes plus tard, ce même Bérigaud a repris de la tête un centre venu de la droite pour inscrire le troisième et dernier but de son équipe (3-1, 86e). Pour la quatrième fois sur ses cinq dernières confrontations en Coupe de France face à des formations de Ligue 2, l'OM a donc perdu (victoire 4-0 face au Havre en 2006, défaite 2-3 contre Angers en 2005, défaite 1-0 contre Châteauroux en 2001, défaite 4-3 face à Gueugnon en 2000).