AFP

Coupe de France (Quarts) : Guingamp a attendu le dernier moment pour briser le rêve de Concarneau

Concarneau en rêvait, Beauvue l'a ramené sur terre

Le 05/03/2015 à 22:57Mis à jour Le 05/03/2015 à 23:49

Un bijou de Claudio Beauvue dans les arrêts de jeu a donné la victoire à Guingamp contre Concarneau en quarts de finale de la Coupe de France (1-2). Tenant du titre, l'En Avant rejoint ainsi Saint-Etienne, le PSG et Auxerre dans le dernier carré de la compétition.

Et Claudio Beauvue libéra Guingamp. D’un coup-franc somptueux propulsé en lucarne, dans les derniers instants du match (90e+2), l’attaquant de l’EAG a brisé le rêve des joueurs de Concarneau (CFA). La belle aventure des amateurs en Coupe de France s’arrête au stade des quarts de finale (1-2). Le tenant du titre guingampais poursuit, lui, sa route en s’offrant une place dans le dernier carré. Les joueurs de Jocelyn Gourvennec avaient ouvert le score par Mandanne (3e), avant que Concarneau n’égalise par l’intermédiaire de Gourmelon (22e).

Guingamp pensait avoir fait le plus dur, en prenant l’avantage très tôt dans la partie. Mandanne a profité d’un cafouillage sur corner pour mettre les Bretons sur de bons rails. C’était sans compter sur les valeureux Concarnois. Les hommes de Nicolas Cloarec ont joué leur chance à fond, tout au long de la partie. Ils ont d’ailleurs manqué d’égaliser dès le premier quart d’heure, quand la tête décroisée de Drouglazet a fui le cadre de peu (12e). La délivrance est finalement venue de Gourmelon, buteur d’une reprise lobée qui a trompé la vigilance de Samassa (22e).

Concarneau n'a pas tenu la distance

Comme souvent dans ces rencontres entre professionnels et amateurs, la seconde période allait accentuer le fossé physique entre les deux équipes. Emoussés, les Concarnois se sont progressivement éteints au fil du match. Dans le même temps, l’EAG a su appuyer là où ça faisait mal : les coéquipiers de Lionel Mathis ont multiplié les ballons en profondeur, dans le dos d’une défense handicapée par sa lenteur et d’un bloc adverse placé trop haut sur le terrain. Mandanne et Beauvue, entré en jeu à l’heure de jeu, ont manqué plusieurs occasions de faire le break plus tôt dans la partie (68e, 71e, 79e).

Les 18 000 spectateurs du Moustoir, globalement acquis à la cause concarnoise, ont longtemps vu se profiler la demi-heure de prolongations. Le coup-franc obtenu par l’EAG, à la 91e, a pu paraître à certains trop lointain, trop anodin pour constituer un réel danger. Claudio Beauvue ne se fit pourtant pas prier pour loger sa frappe limpide dans la lucarne opposée du portier de l’USC. Et Guingamp refaisait le coup d’Yzeure : en huitième de finale, l’EAG était menée... avant que Mandanne ne brise, à la 94e minute, les espoirs des locaux. La route vers le stade de France est loin d’être sans embûches pour l’En Avant, mais qu’importe : les Rouge et Noir défendront leur titre dans le dernier carré.

0
0