Caen s’offre une première historique ! Les Normands se sont qualifiés pour les demies de la Coupe de France en dominant Lyon ce jeudi soir (1-0) à domicile. Les Caennais n’avaient jamais atteint ce stade de la compétition auparavant et auront le redoutable honneur d’accueillir le PSG, triple tenant du titre et immense favori à sa propre succession, avec à la clé une place en finale au Stade de France au printemps prochain.

Coupe de France
Les Herbiers et Chambly vont se disputer une place en finale, Caen défiera le PSG
01/03/2018 À 19:15

Face à des Lyonnais privés de leurs deux atouts offensifs majeurs (Nabil Fékir et Mariano Diaz), les Caennais ont débuté prudemment ce quart de finale. Laissant la possession du ballon à leurs adversaires, ils ont tenté de procéder par contres. Mais l’état de la pelouse du stade Michel-d’Ornano n’a pas aidé, c’est le moins que l’on puisse dire, les 22 acteurs à produire du beau jeu. Les occasions de s’enflammer ont donc été rares dans le premier acte : à peine pouvait-on relever un coup franc bien frappé par le milieu de terrain normand Stef Peeters, dont le ballon enroulé du gauche a tutoyé la barre transversale d’Anthony Lopes (18e).

Lyon n'en voulait pas assez

A la reprise, les débats se sont légèrement animés. Le temps pour Brice Samba, le gardien caennais, de s’illustrer d’une belle horizontale sur une tête lobée de Marcelo (47e), de toute façon signalé hors-jeu. Mais peu inspirés offensivement face à une défense regroupée – une mauvaise habitude cette saison – les Lyonnais se sont de plus en plus exposés au fur et à mesure que le match avançait. D’une reprise au-dessus à bout portant, le nouvel entrant, Timo Stavitsky, a fait passer un premier frisson dans les tribunes de d’Ornano (68e). Et c’est finalement Ismaël Diomandé, d’une belle tête décroisée, sur un coup franc admirablement tiré par Stef Peeters qui a mis le feu au stade (1-0, 77e).

Brice Samba a enfin permis à son équipe de tenir la qualification, en remportant son duel face à Cornet (87e). Le gardien, très inspiré ce mercredi soir, a pu ensuite remercier son coéquipier Frédéric Guilbert, qui l’a suppléé de la tête sur un centre très dangereux de Tete dans la minute suivante. Caen peut donc rêver d’une première finale au Stade de France, mais devra réaliser l’exploit en demie face à l’ogre parisien. Les Lyonnais, de leur côté, vont devoir désormais se concentrer sur la Ligue Europa pour rendre leur fin de saison excitante.

Ligue des champions féminine
La Juve pour l'OL, Leczna pour le PSG
HIER À 13:08
Ligue 1
Thomas sur la sortie de Lopes : "Il m'a dézingué"
23/11/2020 À 07:33