Les trois premiers qualifiés pour les quarts de finale de la Coupe de France sont connus : Dijon, Nantes et Orléans. Les Dijonnais n'ont pas tremblé à Croix, un pensionnaire de National 2 (0-3). Nantes a, lui, dominé Toulouse (2-0) sans trembler devant son public de La Beaujoire. Orléans a un peu plus souffert, mais a réussi à s'imposer chez le leader de Ligue 2, le FC Metz (0-1). Une performance remarquable.
Trop solides, les Nantais. Face à un Toulouse remanié, avec Max-Alain Gradel sur le banc, le FC Nantes a complètement dominé les débats. En début de rencontre, Coulibaly a trompé Goicoechea (1-0, 9e). Un but qui a parfaitement lancé la minute hommage de la Beaujoire à Emiliano Sala, toujours aussi émouvante. La première période s'est achevée comme elle a commencé : Limbombe, en solitaire, est allé tromper le portier toulousain avec un peu d'aide puisque Cahuzac a dévié la frappe du Belge (2-0, 41e).
Amorphe, Toulouse est revenu avec des meilleures intentions en seconde période, mais sans être très dangereux. Seuls Sanogo et Bostock ont inquiété Tatarusanu (62e, 65e). Finalement, c'est Nantes qui aurait pu inscrire un nouveau but dans les dernières minutes sans un excellent Goicoechea, qui s'est interposé sur deux tentatives de près en fin de match (89e, 90e+3). Un troisième but superflu, finalement, tant Nantes a été solide, à l'image de Nicolas Pallois, qui a fait honneur au numéro 9 qu'il avait décidé de porter ce soir en hommage à son ami argentin.
Ligue 1
Nantes refroidi à Lyon
14/05/2022 À 20:52

Dijon sans trembler

Un calvaire et un début de match plombé pour les pensionnaires de Nationale 2. Sur une mauvaise sortie du gardien, Petrel, Dia s'est senti obligé de faucher Tavares avant que celui-ci ne pousse le ballon dans le but vide. Un carton rouge pour le défenseur, et un but à peine retardé de quelques secondes puisque Tavares a transformé lui-même le penalty (0-1, 5e). Croix n'a jamais réussi à se relever de cette entame cauchemardesque et Balmont, d'un pétard de loin (0-2, 27e) puis Wesley Saïd, en fin de rencontre, on aggravé la marque (0-3, 90e+3).

Orléans s'offre une victoire de choix

Le leader de Ligue 2 a parfois des trous d'air, et en a connu un ce soir. Menés sur un penalty - généreux - conclu par Lecoeuche (0-1, 20e), les Messins ont eu la maîtrise du ballon mais n'ont pas réussi à se procurer d'occasions pour inverser la tendance. Orléans a fait le dos rond dans sa moitié de terrain durant toute la seconde période et a réussi à valider son ticket pour les quarts de finale. C'est la première fois que l'US Orléans va aussi loin dans la compétition depuis vingt ans (un quart de finale en 1989).
Ligue 1
Rennes s'est sabordé : "On n'a pas le droit"
11/05/2022 À 22:06
Ligue 1
Nantes met Rennes dans de sales draps
11/05/2022 À 20:49