Getty Images

Coupe de France - Nantes s'impose contre Sannois Saint-Gratien (0-1) et file en 8e de finale

Malgré le drame, Nantes garde la tête haute et jouera les 8e

Le 02/02/2019 à 16:41Mis à jour Le 02/02/2019 à 18:04

Coupe de France - Toujours sous l'émotion de la disparition tragique d'Emiliano Sala, Nantes a évité le piège de l'Entente Sannois Saint-Gratien en s'imposant par la plus petite des marques, grâce à Coulibaly, pour rallier les 8e de finale.

Nantes a besoin de cette Coupe de France pour continuer d’avancer. Ce samedi après-midi, les Canaris ont validé leur ticket pour le prochain tour en s’imposant contre l’Entente Sannois Saint-Gratien sur la plus petite des marques (0-1), au stade Michel Hidalgo. Dans un match assez pauvre en occasions, Kalifa Coulibaly a finalement délivré les siens (73e). Pas le temps de tergiverser puisque les hommes de Vahid Halilhodzic joueront leur huitième de finale contre Toulouse dès mardi, 18h30.

Titulaire en défense centrale, Nicolas Pallois, outre le brassard de capitaine, portait le numéro 9, comme son grand ami Emiliano Sala, porté disparu depuis le 21 janvier . L’Argentin a d’ailleurs encore eu le droit à un bel hommage, avec une minute d’applaudissements à la 9e minute de jeu. Face aux Nantais, l’Entente Sannois Saint-Gratien, relégable en National 1, a joué crânement sa chance. Après s’être offert le scalp de Montpellier (1-0) au tour précédent, les Entendistes avaient comme ambition d’éliminer une nouvelle formation de l’élite.

Vidéo - Grand ami de Sala, Pallois porte le numéro 9 en hommage à l'Argentin

00:50

Si les Canaris ont mis le pied sur le ballon et ont dominé les débats, les occasions ont été rares tout comme le spectacle. Face à un bloc bas, le FCN a rencontré toutes les peines du monde à s’approcher du but adverse. Mis à part une tête cadrée de Kalifa Coulibaly (29e), les Jaune et Vert n’ont pas réussi à véritablement inquiéter Sébastien Raphose, invaincu depuis le début de la saison en Coupe de France. Bien en place en défense mais trop timide en attaque, l’Entente Sannois Saint-Gratien ne s’est guère montré plus dangereux que son adversaire, hormis une tentative de Rosario Latouchent, directement dans les bras de Maxime Dupé (34e).

Ce n’est qu’après la pause que le club du Val-d’Oise, certainement conscient qu’un nouvel exploit était possible, a davantage pris ses responsabilités. Mais Matthieu Geran, d’une volée du gauche (50e) ou de la tête (60e) n’a pas réussi à accrocher le cadre. Hormis des tentatives lointaines, les Nantais n’ont pas réussi à trouver davantage de solutions, jusqu’à ce que Vahid Halilhodzic opère ses premiers changements. Alors qu’il avait laissé sur le banc plusieurs cadres au coup d’envoi, le technicien nantais a fait entrer Valentin Rongier puis Abdoulaye Touré.

A un quart d’heure du terme, c’est d’ailleurs l’habituel capitaine nantais qui a servi Kalifa Coulibaly qui, après un cafouillage dans la surface de réparation, a fini par trouver la faille (73e). L’Entente Sannois Saint-Gratien ne connaîtra donc pas le meilleur parcours de son histoire en Coupe de France. C’est bien Nantes qui poursuit sa route. Bien mal embarqués en championnat, les Canaris fondent beaucoup d’espoirs dans cette compétition alors qu’un duel contre une autre formation de Ligue 1, Toulouse, les attend dès mardi.

Vidéo - Un petit but de Koulibaly et Nantes met fin à l'aventure de l'Entente SSG

01:17
Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0